Bénéfice trimestriel record pour Ford

le
0
BÉNÉFICE TRIMESTRIEL RECORD POUR FORD
BÉNÉFICE TRIMESTRIEL RECORD POUR FORD

par Deepa Seetharaman

DETROIT (Reuters) - Ford Motor a fait état mardi d'un bénéfice meilleur qu'attendu au troisième trimestre, qu'il impute à des prix de vente plus avantageux et à une marge bénéficiaire record de 12%enregistrée en Amérique du Nord.

Le deuxième constructeur automobile américain a annoncé un bénéfice d'exploitation de 2,2 milliards de dollars, soit 0,40 dollar par action, contre 1,9 milliard (0,34 dollar) un an auparavant.

Ce montant est le plus élevé jamais atteint par Ford au cours d'un troisième trimestre.

Le consensus Thomson Reuters I/B/E/S anticipait un BPA de 0,30 dollar.

Le bénéfice net s'est inscrit à 1,63 milliard de dollars, soit 0,41 dollar par action, sur un chiffre d'affaires de 32,1 milliards de dollars, en baisse de 3% par rapport au troisième trimestre 2011 mais meilleur que les 30,9 milliards anticipés par le consensus.

Sur l'ensemble de ses marchés, Ford a gagné 800 millions de dollars de plus qu'au troisième trimestre 2011 grâce à des prix plus élevés. Pour plus de moitié, l'amélioration provient de son marché nord-américain où le groupe a gagné plus de 2 milliards de dollars et enregistré une marge bénéficiaire supérieure à 10% pour le troisième trimestre d'affilée.

Ford a dit s'attendre à ce que les ventes automobiles atteignent 14,7 millions d'unités cette année aux Etats-Unis. La vigueur de ce marché lui a permis de compenser les difficultés qu'il rencontre en Europe et sur les marchés émergents, notamment en Asie, et plus particulièrement en Chine.

En Amérique du Nord, son bénéfice a atteint 2,3 milliards de dollars pour une marge bénéficiaire de 12%, un record pour la région.

"Une marge de segment de 12%, c'est tout simplement dingue", a commenté Peter Nesvold, analyste de Jefferies, qui recommande d'acheter le titre Ford. "On imagine mal un industriel tenir des marges sectorielles de 12% sur le long terme".

En Europe, où les ventes du secteur automobile ont plongé à un plus bas de près de 20 ans, le groupe a accusé une perte de 468 millions de dollars. Sur les deux prochaines années, Ford s'attend à perdre au moins 3 milliards d'euros sur le Vieux continent.

Ford a annoncé la semaine dernière trois fermetures d'usine en Europe, deux en Grande-Bretagne et une en Belgique, avec l'objectif de réduire ses coûts d'au moins 500 millions de dollars et s'est dit prêt à faire plus encore si nécessaire.

Nicolas Delame pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant