Bénéfice trimestriel de Merck meilleur que prévu

le
0
LES RÉSULTATS TRIMESTRIELS DE MERCK MEILLEURS QUE PRÉVU
LES RÉSULTATS TRIMESTRIELS DE MERCK MEILLEURS QUE PRÉVU

(Reuters) - Merck a annoncé jeudi des résultats trimestriels meilleurs que prévu, à la faveur d'une baisse des dépenses de recherche, tout en prévoyant un bénéfice 2012 à peu près stable par rapport à 2011, dans l'anticipation de l'arrivée de génériques de son médicament phare, l'anti-asthmatique Singular.

Le numéro deux américain de la pharmacie a dégagé sur les trois derniers mois de 2011 un bénéfice net de 1,51 milliard de dollars (1,15 milliard d'euros), soit 0,49 dollar par action, contre une perte de 531 millions de dollars (-0,17 dollar/action) au quatrième trimestre 2010.

A cette époque, le résultat net avait été plombé par une charge exceptionnelle de 1,7 milliard de dollars, passée à cause d'un revers lors des essais cliniques de l'anticoagulant vorapaxar.

Hors éléments exceptionnels, Merck a enregistré un bénéfice par action de 0,97 dollar, contre une prévision moyenne des analystes financiers de 0,95 dollar par action, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Le chiffre d'affaires sur la période a augmenté de 2%, à 12,29 milliards de dollars, juste en-dessous du consensus de Wall Street de 12,53 milliards.

Dans les premiers échanges à Wall Street, Merck recule de 0,5%.

Les ventes du Singulair, qui n'est plus protégé par un brevet aux Etats-Unis depuis le mois d'août, ont bondi de 8% à près de 1,5 milliard de dollars, étant ainsi de loin le médicament le plus vendu du groupe.

Le chiffre d'affaires de l'anti-diabétique Januvia a augmenté de 42% à 960 millions de dollars tandis qu'un médicament associé, le Janumet, a vu ses ventes progresser de 34% à 386 millions de dollars.

Si cette évolution se poursuit, les traitements contre le diabète devraient aider à compenser le déclin imminent des ventes de Singulair.

En revanche, le chiffre d'affaires de Remicade, un traitement de l'arthrose, a chuté de 28% à 551 millions de dollars à la suite d'un arbitrage qui a accordé à Johnson & Johnson une plus grande exclusivité territoriale pour la vente du médicament.

Mark Schoenebaum, analyste chez ISI Group, a noté que les résultats avaient été affectés par Remicade et par des coûts administratifs plus élevés que prévu.

Il a toutefois ajouté que le bénéfice a profité du fait que les dépenses de recherche étaient de 145 millions de dollars inférieures au consensus.

Merck, qui veut obtenir le feu vert pour cinq nouveaux médicaments entre 2012 et 2013, a dit anticiper pour l'ensemble de 2012 un bénéfice par action hors exceptionnels compris entre 3,75 et 3,85 dollars, contre 3,83 attendu par les analystes, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Ransdell Pierson, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Danielle Rouquié

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant