Bénéfice pour Gazprom en hausse moins marquée que prévu

le
0
BÉNÉFICE POUR GAZPROM EN HAUSSE MOINS MARQUÉE QUE PRÉVU
BÉNÉFICE POUR GAZPROM EN HAUSSE MOINS MARQUÉE QUE PRÉVU

MOSCOU (Reuters) - La compagnie gazière russe Gazprom a annoncé mardi un bénéfice net en hausse de 13% au deuxième trimestre, notamment en raison d'effets de change favorables, mais néanmoins inférieur aux attentes.

Le bénéfice net de Gazprom est ressorti à 227,6 milliards de roubles (4,42 milliards d'euros) après 202,2 milliards de roubles sur la même période l'an dernier.

Les analystes interrogés pas Reuters attendaient un bénéfice net à 234 milliards de roubles.

Le premier producteur mondial de gaz a fait état d'un chiffre d'affaires en hausse à 1.320 milliards de roubles contre 1.110 milliards de roubles il y a un an. Ce chiffre est meilleur que celui prévu par les analystes, qui escomptaient un chiffre d'affaires à 1.290 milliards de roubles.

Gazprom, qui a cessé les livraisons de gaz à l'Ukraine en juin en invoquant des factures impayées, a provisionné 215,8 milliards de roubles sur le premier semestre en raison des retards de paiement de l'Ukraine.

Le groupe, qui fournit un tiers des besoins en gaz de l'Europe, est visé par les sanctions prises par l'Occident contre la Russie en raison du rôle joué par Moscou dans la crise ukrainienne.

Gazprom ajoute qu'il continue d'évaluer les conséquences de ces sanctions, tout en disant que celles-ci ne devraient pas avoir "d'impact significatif" ni sur sa situation financière ni sur ses activités.

(Denis Pinchuk et Olesya Astakhova, Patrick Vignal pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant