Bénéfice 2011 de 1,57 milliard d'euros pour la Banque de France

le
0

PARIS (Reuters) - La Banque de France a enregistré un bénéfice de 1,57 milliard d'euros l'an dernier, en baisse de 989 millions par rapport à 2010, et versera à l'Etat un dividende de 877 millions.

Le résultat d'exploitation courant a augmenté de 1,123 milliard d'euros pour atteindre 5,650 milliards avant dotation au fonds pour risques généraux (2,065 milliards).

Ce résultat, un plus haut historique selon la BdF, est en hausse de 25% par rapport à 2010.

Les fonds propres se sont établis à 9,73 milliards d'euros, en hausse de 2,94 milliards avant affectation du résultat, un "renforcement indispensable au regard de l'accroissement du profil de risque de la Banque, notamment lié aux opérations de politique monétaire", écrit la BdF dans son communiqué.

Au total, le fonds pour risques généraux est doté de 3,810 milliards d'euros. Il vise à "faire face à toute occurrence du risque pour lequel le résultat courant ne permettrait pas d'assurer une couverture adéquate".

Le résultat a notamment bénéficié de la progression de la circulation fiduciaire, qui s'est traduite par un supplément de placements rémunérés pour la BdF de 6,8 milliards d'euros en moyenne sur l'année.

La BdF n'a pas vendu ou acheté d'or l'an dernier, a précisé le gouverneur Christian Noyer lors d'une conférence de presse.

L'impôt sur les sociétés de la BdF atteint 2,014 milliards d'euros, en hausse de 451 millions.

Le point mort permettant de couvrir les charges d'exploitation a poursuivi sa baisse l'an dernier pour atteindre 0,80% contre 0,85% en 2010.

Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant