Ben Haim, le temps d'une promesse

le
0
Ben Haim, le temps d'une promesse
Ben Haim, le temps d'une promesse

Arrivé en Angleterre lors de l'été 2004, Tal Ben Haim aura finalement parcouru les années 2000 entre prêts et relances. Rien ne devait pourtant se passer comme ça. Mourinho voulait en faire un pilier de son Chelsea en 2007, mais le Portugais l'a abandonné. Quatre mois seulement après l'avoir invité dans son cercle.

Face à la presse, l'invité des micros est clair : "Je me rappelle avoir joué sous les ordres du meilleur entraîneur du monde, j'ai beaucoup appris en quatre mois avec lui. Je regrette que cette période ait été trop courte parce que je sens que j'aurais pu prouver encore beaucoup plus." Le 16 septembre au soir, l'homme vivra un enfer sportif. Une lourde défaite 4-0 avec le Maccabi Tel Aviv, un remplacement par son entraîneur après à peine une heure de jeu et des regrets. Beaucoup. Les retrouvailles entre Tal Ben Haim et son ancien club, Chelsea, il y a quelques semaines, ne devaient pas se passer comme ça. Il voulait tant prouver, pour montrer aux 40 000 personnes assises ce soir là dans les tribunes de Stamford Bridge qu'il n'était pas qu'une promesse. À Londres, entre juin 2007 et juillet 2008, Ben Haim aurait voulu se faire un nom. José Mourinho voulait en faire l'un de ses cadres. Finalement, le défenseur israélien ne disputera que sept rencontres avec l'entraîneur portugais. Treize au total en Premier League avec Chelsea.

Le sauveur de Mourinho


Il n'avait coûté que 250 000 livres à son nouveau club. C'était en 2004, lors de l'été. À l'époque, son nouvel entraîneur, à Bolton, Sam Allardyce, le voulait pour le faire grandir. Il voyait sa nouvelle recrue comme un footballeur à perfectionner. Tal Ben Haim venait alors de remporter deux Coupes d'Israël et un championnat avec le Maccabi Tel-Aviv, le club de ses débuts. Le tout en trois ans. Entre 2004 et 2007, le défenseur va rapidement devenir un homme qui compte sur les pelouses anglaises. Sa tête de vieux et son corps de gosse deviennent familiers des observateurs. Mai 2007 va alors changer son statut. À la bataille avec Manchester United pour le titre, le Chelsea de José Mourinho va s'écrouler dans le finish face à Arsenal (1-1) et United (0-0). Le défenseur hollandais des Blues, Khalid Boulahrouz, se fera expulser contre les Gunners et sera pointé par son entraîneur comme l'un des principaux responsables de la chute du groupe. Chelsea terminera deuxième.

Mourinho, lui, veut se renforcer et a besoin de nouveaux défenseurs. Alex revient de son prêt du PSV, John Terry et Ricardo Carvalho sont rappelés à l'ordre. De son côté, le président de Bolton, Phil Gartside, fait monter les enchères et affirme que Tal Ben Haim, qui a refusé de prolonger son contrat, peut…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant