Ben Arfa : Une métamorphose vraiment bluffante

le
0

Conscient d’être enfin devenu un peu à la mode, Hatem Ben Arfa a affirmé dans un entretien à L’Equipe 21 être prêt à ne pas jouer une seule minute à l’Euro s’il était appelé dans les 23 par Didier Deschamps.

La métamorphose d’Hatem Ben Arfa est édifiante. Ancien grand espoir devenu « bad boy » du football français, l’ancien Lyonnais a retrouvé de la sérénité cette saison à Nice. Une paix intérieure qui se matérialise par des performances exceptionnelles en L1 où il en est à dix-sept buts et cinq passes décisives en 31 rencontres. Le tout après plusieurs saisons au temps de jeu très faible. Son retour en équipe de France ressemble à une évidence, même s’il va devoir cravacher jusqu’à la fin pour convaincre compte tenu de la forte concurrence devant. Interrogé longuement sur L’Equipe 21 lundi soir, le meneur de jeu niçois l’affirme : il ne « pétera plus les plombs » : « Je l’entends de moins en moins, quand même. Je suis très bien dans ma tête, affirme-t-il. Je suis là pour accompagner mon équipe. A Nice, j’ai un bon état d’esprit et ce sera pareil si je suis en équipe de France. »

Ben Arfa : « Mais ça veut dire quoi joker ? »

Et celui qui s’est perdu en Angleterre, notamment lors de son prêt à Hull City en 2014-15, n’a pas eu besoin de convaincre son sélectionneur. « Non, je n’ai pas parlé avec lui de mon évolution, clame celui qui arrive en fin de contrat avec l’OGC Nice. Il a beaucoup d’expérience. Il voit ce qu’il se passe. Je pense qu’il a aussi des échos du club. Il n’est pas sélectionneur pour rien. Il sait ce qu’il fait (…) S’il ne me prend pas, ce ne sera que sportif. » Si les critiques ont globalement cessé de s’abattre sur lui, celles sur son incapacité à être un bon remplaçant, un joker, n’ont pas disparu. Ce qui a l’air de légèrement l’agacer : « Mais ça veut dire quoi joker ? C’est n’importe quoi ce mot. Si le sélectionneur prend 23 joueurs, ce sont 23 joueurs potentiellement titulaires. Si je suis titulaire, je serai titulaire à fond. Si je suis remplaçant, je serai remplaçant à fond. Mais je serais même capable d’être là pour ne pas jouer du tout. »

Ben Arfa : « Prêt à tout donner pour les Bleus »

« Je serais capable d’y aller et ne même pas jouer une minute, d’encourager tout le monde, de pousser tout le monde à l’entraînement, martèle l’ancien Marseillais, qui voit déjà plus loin alors qu’il a eu 29 ans en mars dernier. Il y a l’Euro mais après, il y a les qualifications à la Coupe du Monde. Les choses se font petit à petit. Après, bien sûr, si je devais être titulaire, je serais titulaire. Quoi qu’il en soit, je suis prêt à tout donner pour les Bleus. » Une belle déclaration d’amour pour celui qui avait fait ses débuts avec l’équipe de France en octobre 2007. Et dix ans plus tard, le voilà plus proche que jamais de disputer un Euro dans son pays. Un beau retournement de situation. « C’est sûr, je n’ai pas souvent été à la mode mais là, je le suis un peu, c’est vrai. C’est bien mais il ne faut pas que ce soit éphémère. J’ai trouvé le bon cadre pour m’épanouir et je pense que plus rien ne va m’arrêter. » S’il s’est assagi, Ben Arfa n’a pas perdu confiance en lui. Pour preuve, il rêve toujours du Ballon d’Or…
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant