Ben Arfa guide Nice vers les sommets

le
0

Emmené par un Ben Arfa de génie, auteur d'un but et d'une passe décisive, Nice s'est imposé sans trembler face au Gazélec Ajaccio ce dimanche après-midi. Les Aiglons remontent sur le podium.

Le debrief

Résumer Nice au simple talent d’Hatem Ben Arfa serait trop réducteur. L’ancien Marseillais profite à merveille d’un collectif bien huilé articulé autour de ses éclairs, mais il convient d’admettre qu’avec ou sans lui, ce n’est pas la même histoire pour le Gym. Ce dimanche après-midi, face au Gazélec Ajaccio, les hommes de Claude Puel n’ont pas livré leur meilleur match de la saison mais ont pu compter sur deux actions géniales de leur meneur de jeu pour faire la différence. En début de match, l’international français a d’abord mis à l’amende la défense ajaccienne pour s’en aller tromper tout seul Clément Maury. Puis à l’heure de jeu, c’est sur une ouverture géniale vers l’avant qu’il a permis à Alassane Plea d’inscrire le deuxième but de la partie. Sorti tout sourire à cinq minutes du coup de sifflet final, le numéro 9 niçois a envoyé un message à Didier Deschamps, qui ne l’a pas convoqué pour les deux matchs amicaux du mois de mars avec les Bleus.

Moins impressionnant qu’à l’accoutumée avec son milieu à trois, le club azuréen n’a cependant pas été gêné par des Gaziers sans mordant. Pas assez ambitieux et conquérants, les hommes de Thierry Laurey ont vu la tactique choisie par leur entraîneur mise à mal d’entrée de jeu par l’ouverture du score niçoise. Le coach corse avait en effet décidé d’opter pour une défense à cinq qui n’a pas porté ses fruits. De retour en 4-4-2 après la pause, le Gazélec Ajaccio n’a pas réussi à se montrer plus dangereux. Résultat, les coéquipiers de Jérémie Bréchet retombent dans la zone rouge. Tout le contraire de Niçois plus que jamais en course pour une place européenne en fin de saison. De retour sur le podium aux dépens de Lyon, l’OGCN pourra nourrir des ambitions très élevées s’il sort indemne d’un tryptique terrible ces trois prochaines semaines (PSG, Rennes, Lyon). Mais avec un Ben Arfa à ce niveau, les rêves les plus fous sont permis.

Le film du match

13eme minute (1-0)
But de Nice ! Quel numéro de Ben Arfa ! Sur l’aile droite, Ben Arfa crochète Martinez et rentre dans la surface en accélérant. Lancé, l’ancien Marseille efface Bréchet puis ouvre son pied gauche pour tromper Maury.

34eme minute
Bonne récupération de Pied au coeur du jeu. Le latéral niçois décale Plea sur le côté gauche, lequel a du champ pour progresser jusqu’à la surface adverse. Mais son tir est trop écrasé et ne pose aucun problème à Maury.

36eme minute
Contre joué à toute vitesse par les Aiglons avec une accélération de Germain côté droit. Le joueur prêté par Monaco joue intelligemment en retrait pour Plea, qui temporise un peu trop et voit son tir dévié par Maury en corner.

47eme minute
Montée de Sylla côté gauche qui sert Larbi plein axe. Celui-ci joue le une-deux avec Zoua avant de tenter sa chance à l’entrée de la surface de réparation, mais son tir fuit la lucarne de Cardinale.

49eme minute
Remise complètement manquée de Pied interceptée par Boutaïb. Voyant Cardinale avancé, il tente sa chance en frappant en rupture, mais le gardien niçois se détend et dévie le ballon du bout des doigts au-dessus de sa barre.

52eme minute
Récupération de Seri à 40 mètres du but adverse qui décale Ben Arfa à sa gauche. L’international déborde et centre en retrait pour Plea. Esseulé au point de penalty, l’ancien Lyonnais ouvre trop son pied et le ballon file à côté.

66eme minute (2-0)
But de Nice ! Après avoir parcouru plusieurs mètres avec le ballon, Ben Arfa glisse un ballon magnifique en profondeur pour Plea. Profitant du mauvais alignement de la défense ajaccienne, l’attaquant niçois part à la limite du hors-jeu, dribble Maury et conclut du pied droit.

87eme minute (3-0)
Troisième but de Nice ! Sur le côté gauche, Germain prend le dessus sur Touré et s’échappe à toute vitesse. L’attaquant niçois rentre dans la surface et sert Seri en retrait. L’Ivoirien se libère du marquage de Bréchet en faisant un pas en arrière et n’a plus qu’à ouvrir son pied droit pour tromper Maury de près.

Les joueurs à la loupe

Nice
A ce niveau-là, la Ligue 1 est trop petite pour lui. Ce dimanche, BEN ARFA a été le facteur X de Nice, d’abord en ouvrant le score après un slalom dans la défense adverse, puis en offrant sur plateau le deuxième but à PLEA. Une réalisation venue après plusieurs ratés face au but pour l’attaquant niçois. A ses côtés, GERMAIN ne s’est pas procuré la moindre occasion mais a beaucoup travaillé pour amener le danger dans la surface adverse. Récompensé par une passe décisive pour SERI en fin de match. L’Ivoirien s’est comme toujours beaucoup projeté dans ce match. Préféré à KOZIELLO (entré à vingt minutes de la fin) au milieu, WALTER a été assez timide et s’est surtout appliqué dans ses transmissions.

Derrière ce duo, N.MENDY a abattu un gros boulot à la récupération et a été un premier relanceur inspiré. Défensivement, R.PEREIRA est un des Niçois qui a touché le plus de ballons ce dimanche. Une grosse activité dans son couloir, notamment en début de match, tout comme PIED à l’opposée. En revanche, l’ancien Guingampais a eu plus de mal au retour des vestiaires, avec notamment quelques relances très approximatives. Match serein pour la charnière LE MARCHAND-BAYSSE, jamais mise à mal par les attaquants adverses, tandis que CARDINALE a réussi une belle claquette sur l’une des rares occasions adverses.

Gazélec Ajaccio
Patron d’une défense à cinq, BRECHET a été le meilleur Ajaccien ce dimanche. Plusieurs interventions salvatrices en défense, même si l’ancien Sochalien ne peut pas grand-chose pour stopper le slalom de Ben Arfa sur l’ouverture du score niçoise. Il n’a pas été aidé par MANGANE et surtout P.MARTINEZ, en difficulté dès que le jeu s’est accéléré. Le second est mis à l’amende par Ben Arfa au départ de l’action du premier but. Longtemps dans le dur défensivement, IS.SYLLA est monté d’un cran en deuxième période mais n’a pas réussi à apporter le danger dans le camp adverse. Match compliqué également pour AL.TOURE, souvent trop loin de Germain ou de Pied sur les offensives niçoises.

Au milieu, DUCOURTIOUX n’avait pas les jambes et a été remplacé dès la mi-temps par DJOKOVIC, dont l’entrée n’a rien changé. Plus à l’aise après la sortie de son capitaine, LE MOIGNE a colmaté les brèches. Pas assez décisif, LARBI n’a pas permis aux Gaziers de remonter le ballon jusqu’aux deux attaquants, BOUTAÏB et ZOUA, sevrés de ballons et peu appliqués sur les rares occasions. Dans son but, MAURY est abandonné par sa défense sur les trois buts de Nice, et s’est mis en évidence sur une frappe de Plea en première période.

Monsieur l’arbitre au rapport

Rien à signaler pour M.Rainville qui a sorti trois cartons mérités et qui a beaucoup laissé jouer.

Ça s’est passé en coulisses…

- Un hommage a été rendu à Hector « Pancho » Gonzalez avant le match. Cet ancien défenseur et entraîneur de Nice, figure mythique du Gym’, est décédé il y a deux semaines à l’âge de 89 ans.

- Pour cette rencontre, Claude Puel pouvait compter Maxime Le Marchand, remis d’une semelle reçue contre Montpellier la semaine dernière. En revanche, Mathieu Bodmer, blessé au mollet, était absent.

- Coupables de jet d’objets et de crachats sur les officiels lors de la réception de Caen, les supporters du Gazélec Ajaccio seront sanctionnés. Jeudi, la commission de discipline de la LFP a décidé de placer le dossier en instruction.

La feuille de match

L1 (J31) / NICE – GAZELEC AJACCIO : 3-0

Allianz-Riviera (25 000 spectateurs environ)
Temps dégagé - Pelouse en bon état
Arbitre : M.Rainville (6)

Buts : Ben Arfa (13eme), Plea (66eme) et Seri (87eme) pour Nice

Avertissements : Pied (69eme) pour Nice - Al.Touré (31eme) et Le Moigne (61eme) pour le Gazélec

Expulsion : Aucune

Nice
Cardinale (5) – R.Pereira (6), Baysse (6), Le Marchand (6), Pied (5) puis Hult (81eme) – N.Mendy (cap) (6), Seri (6), Walter (5), Ben Arfa (8) - Germain (7), Plea (5) puis Koziello (68eme)

N'ont pas participé : Hassen (g), Genevois, Wallyson, A.Mendy, Honorat
Entraîneur : C.Puel

Gazélec Ajaccio
Maury (5) – Al.Touré (4) puis Poggi (71eme), Mangane (4), Bréchet (5), P.Martinez (4), Is.Sylla (4) – Ducourtioux (cap) (4) puis Djokovic (45eme, 5), Le Moigne (5), Larbi (4) - Boutaïb (4) puis Chermiti (63eme), Zoua (4)

N'ont pas participé : Goda (g), Poggi, Tshibumbu, Mayi, Pujol
Entraîneur : T.Laurey

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant