Ben Arfa fait de Nice l'outsider numéro 1

le
0

Porté par un Hatem Ben Arfa auteur de son premier triple en L1, Nice a atomisé Rennes dimanche dans le duel des outsiders pour le podium (3-0). Une semaine avant de se rendre à Lyon, les Niçois ont envoyé un message fort.

 

Le debrief

Rennes va longtemps faire des cauchemars de Nice et d’Hatem Ben Arfa. Déjà humiliés par les Aiglons au match aller au Roazhon Park (1-4), les Bretons ont de nouveau pris le bouillon dimanche (3-0). Une démonstration azuréenne qui entérine le statut d’outsiders numéro 1 des hommes de Claude Puel dans la course au podium. D’autant que se profile la semaine prochaine un déplacement à Lyon qui comptera double pour le sprint final en L1, les Niçois n’ayant plus que deux points de retard sur l’OL et l’ASM. Auteur d’une kyrielle de matchs aboutis cette saison, le GYM a néanmoins rendu une de ses copies les plus impressionnantes en en faisant qu’une bouchée d’un concurrent direct dans le haut du tableau. Le score ne reflète même qu’à moitié l’écart de niveau constaté sur la pelouse de l’Allianz Riviera, tant les Azuréens ont dominé leur sujet en première période. Ils ont dominé dans l’impact physique, animé leurs couloirs avec brio et maîtrisé les débats au milieu de terrain. Cette performance collective de haut niveau (66% de possession dans le premier acte, 55% en fin de match) a été sublimée par le talent de Ben Arfa. Il a marqué dans tous les styles : un penalty, un tir du droit pour conclure un mouvement collectif splendide et une frappe du gauche au bout d’un rush en solitaire. Après l’heure de jeu, les Niçois ont géré leur avantage sans forcer et les Rennais, jamais dans le coup, ont rapidement baissé les bras. Après avoir pris treize points sur quinze possibles, les Bretons connaissent un spectaculaire coup d’arrêt comme ils en sont coutumiers et perdent du terrain sur le tiercé de tête. Et pendant ce temps-là, Nice s’y incrusterait en cas de succès au Parc OL vendredi prochain. La L1 version 2015-16 n’a certainement pas fini de nous surprendre...

Le film du match

9eme minute Sous la pression de Germain et Plea à la tombée d’un centre de Pied, Diagne dégage plein axe de la tête. Seri hérite du ballon aux vingt mètres et envoie une frappe puissante du pied droit. Costil se couche bien sur sa gauche pour repousser le danger des deux poings. 11eme minute Seri trouve Plea en plein cœur du camp rennais. L’attaquant niçois accélère balle au pied, sollicite le une-deux avec Germain et s’infiltre dans la surface bretonne. Il efface Armand et glisse au moment de tirer du gauche. Costil est bien présent au premier poteau pour mettre le ballon en corner. 21eme minute Lancé côté gauche, R.Pereira centre en première intention. Le ballon est dévié par Danzé et tout proche de tromper Costil, lobé avant d’être sauvé par sa barre transversale. 24eme minute Ben Arfa gratte le ballon dans les pieds d’André à hauteur du rond central. L’ancien Lyonnais place une accélération foudroyante et fixe la défense rennaise avant de décaler Plea. Ce dernier adresse un centre au cordeau sur lequel Costil devance in extremis Germain. 33eme minute (1-0) Penalty pour Nice suite à une faute indiscutable d’Armand, trompé par une feinte de corps de Seri avant de sécher le milieu ivoirien. Ben Arfa transforme la sentence d’un tir puissant de l’intérieur du gauche sur la droite de Costil, qui avait choisi de ne pas anticiper sur un côté. 37eme minute Pied met le feu dans son couloir droit et lance Germain dans la profondeur d’une petite passe de l’extérieur du droit. L’ex-Monégasque centre fort devant le but et Plea n’a plus qu’à pousser le ballon au fond. Mais gêné par le tacle de Diagne devant lui, il ne fait qu’effleurer le ballon et rate l’immanquable. 41eme minute (2-0) Après une perte de balle de G.Fernandes, les Niçois mènent un contre à toute allure. Germain dépose une transversale sur la tête de Plea, qui remise pour Koziello. Le milieu de l’OGCN temporise pour server dans le bon tempo Ben Arfa, qui conclut d’un tir croisé du droit heurtant le Poteau avant de faire trembler les filets. 56eme minute (3-0) N.Mendy récupère le ballon et sert rapidement Ben Arfa. L’attaquant niçois remonte le terrain sur une trentaine de mètres et, pas attaqué par la défense rennaise, prend sa chance à l’entrée de la surface. Son tir croisé du gauche se loge dans le petit filet opposé et ne laisse aucune chance à Costil. 61eme minute O.Dembélé s’arrache pour gagner le ballon dans le camp niçois. Il lance immédiatement Sio, qui décale sur la gauche Boga. Ce dernier frappe en première intention du droit et Cardinale sort une énorme parade réflexe de la main droite pour garder sa cage inviolée. 72eme minute Lancé balle au pied, Ben Arfa provoque la faute d’Armand à l’entrée de la surface. Excentré sur la droite, il se charge lui-même du coup-franc et l’enroule du gauche. Le ballon atterrit dans le petit filet extérieur de Costil. 83eme minute Germain s’infiltre plein axe dans le camp rennais et fixe la défense bretonne avant de décaler Plea dans la surface. Le tir puissant est boxé par un Costil vigilant sur ses appuis. 85eme minute Servi dos au but, Germain se retourne pour adresser un centre dosé au point de penalty. Plea monte au duel et remise vers Koziello, qui tente une demi-volée dans une position peu académique. Costil s’envole sur sa droite et repousse sur Hult, dont le tir est repoussé sur sa ligne par Armand. Le Suédois retente sa chance du gauche dans la foulée, mais envoie le ballon dans la tribune. 86eme minute Sio hérite du ballon dans la surface et dévie en une touche vers O.Dembélé. L’attaquant rennais devance de peu la sortie de Cardinale, mais bute sur le gardien niçois, bien sorti à sa rencontre. 87eme minute Coup-franc pour Rennes excentré sur la gauche. Boga le tente directement et le ballon prend la direction de la lucarne. Cardinale évite le but au prix d’une belle envolée sur sa droite.

Les joueurs à la loupe

Nice Un match à marquer d’une pierre blanche dans la carrière de BEN ARFA, auteur du tout premier triplé de sa carrière dans l’élite. Il a mis au supplice la défense à chacune de ses accélérations et profité des boulevards que lui a laissés le bloc adverse. Il a ajouté à son habituel sens du spectacle une efficacité redoutable (quatre tirs, trois cadrés, trois buts). Un nouveau chef d’œuvre portant son total à seize réalisations en L1 pour rejoindre Alexandre Lacazette au deuxième rang des buteurs du championnat. Le soliste a parfaitement été secondé dans son récital par un GERMAIN inspiré dans toutes ses déviations et juste dans ses choix. PLEA a connu davantage de difficultés techniques, même s’il a montré beaucoup d’envie. Par son activité débordante, N.MENDY a donné le ton à ses partenaires du milieu, qui ont régné sur les débats. KOZIELLO a rendu l’une de ses copies les plus abouties de la saison, tant il a réussi quasiment tout ce qu’il a tenté et brillé par son abattage. SERI a confirmé sa régularité au haut niveau dans ses performances, avec une capacité à défendre en avançant et à jouer vite verticalement. Chacun à leur tour, R.PEREIRA et PIED se sont délectés des espaces laissés par les Rennais. LE MARCHAND et BAYSSE, qui encore affiché une belle complémentarité ont géré leur match sans réellement trembler, hormis sur une action chaude. Mais CARDINALE a sorti une parade d’exception pour valider sa clean-sheet. Tous les Niçois étaient bien au diapason ce dimanche.   Rennes O.DEMBELE a perdu son match dans le match avec Ben Arfa. Loin du niveau qui était le sien ces dernières semaines, le néo-international Espoirs français est passé à côté de son sujet. Il a manqué de précision dans ses dribbles et s’est trop souvent obstiné dans des tentatives individuelles infructueuses, sous oublier un travail défensif dilettante. Il faut aussi reconnaître qu’il n’a pas été aidé par BOGA, tout autant à côté de ses pompes. L’attaquant prêté par Chelsea a surtout manqué l’occasion de l’heure de jeu. Plus impliqué que ses deux partenaires dans le replacement, GROSICKI n’a pas connu la même réussite en phase offensive et a été suppléé à la pause par un SIO au moins aussi emprunté que son équipe. Même constat pour GOURCUFF, qui a touché trop de ballons pour réellement peser et qui les a mal utilisés. Aux côtés d’un G.FERNANDES dépassé par les événements, sans savoir comment se positionner par rapport aux Niçois, ANDRE a surnagé pendant la première demi-heure avant de rentrer dans le rang. Une semaine après sa 500eme dans l’élite, ARMAND a souffert face à la vivacité des attaquants niçois, même si sa qualité de relance a parfois donné de l’air à son équipe. DIAGNE n’a pas fait mieux pour contenir les offensives adverses. Livrés à eux-mêmes dans leur couloir respectif, DANZE et MBENGUE ont vécu une journée très compliquée. Seul COSTIL a réellement tenu son rang. Sans une prestation solide de son gardien, qui a multiplié les arrêts d’un bout à l’autre du match, Rennes serait rentré avec les valises bien pleines en Bretagne.

Monsieur l’arbitre au rapport

Dans un match rythmé et disputé dans un excellent état d’esprit, Clément Turpin s’est mis au service du jeu. Aucun avertissement distribué, sans-faute sur les décisions importantes : de la belle ouvrage pour l’arbitre de la rencontre.

Ça s’est passé en coulisses…

- Elu meilleur joueur niçois du mois de mars, Hatem Ben Arfa a reçu son trophée avant la rencontre. Il a été distingué pour la troisième fois de la saison, après les mois d’août et de septembre. - Absent jusqu’à la fin de la saison après s’être fait opérer du tibia à la mi-mars, Paul-Georges Ntep avait fait le déplacement à Nice pour soutenir ses coéquipiers. Une présence qui n’a pas porté bonheur à son équipe. - Joueur de Nice pendant cinq saisons (1998-2003), Pablito Rodriguez a donné le coup d’envoi fictif de la rencontre. A noter aussi la présence des Aigles de Nice, sacrés champions de France de Division 1 de hockey sur glace (équivalent de la L2) et qui ont été honorés avant la rencontre.

La feuille de match L1 (33eme journée) / NICE – RENNES : 3-0

Allianz Riviera (20 000 spectateurs environ) Temps agréable - Pelouse bonne Arbitre : M.Turpin (7) Buts : Ben Arfa (33eme sp, 41eme et 56eme) pour Nice Avertissement : Aucun Expulsion : Aucune Nice Cardinale (7) – R.Pereira (7), Baysse (6), Le Marchand (7), Pied (6) – Koziello (7), N.Mendy (cap) (7), Seri (7) puis Wallyson (83eme) - Ben Arfa (9) puis Hult (73eme) - Plea (6) puis Caddy (90eme+1), Germain (7) N'ont pas participé : Hassen (g), Genevois, Dada, A.Mendy Entraîneur : C.Puel Rennes Costil (6) – Danzé (cap) (4), Diagne (4), Armand (3), Mbengué (4) puis Baal (76eme) – G.Fernandes (4), André (5), Gourcuff (3) puis P.Henrique (69eme) - Grosicki (4), Boga (2) puis Sio (46eme, 4), O.Dembélé (3) N'ont pas participé : Sorin (g), Zeffane, Gnagnon, Sylla Entraîneur : R.Courbis
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant