Ben Arfa / Boufal, le match pour l'Euro ?

le
0

Cet après-midi à l'Allianz Arena, les spectateurs pourront admirer deux des plus fins techniciens de ce début de saison. Et il y a fort à parier que nombreux seront ceux qui voudront les voir jouer en juin. A l'Allianz ou à Pierre-Mauroy.

Le groupe est la notion cardinale du fonctionnement de Didier Deschamps. Mais, si les postes se verrouillent au fur et à mesure, Dédé sait aussi que tout groupe a besoin de son X-factor, d'un agitateur propre à secouer partenaires et défenses adverses. Pour ce rôle, Hatem Ben Arfa et Sofiane Boufal paraissent actuellement avoir le profil idoine. Seulement il n'y aura, au mieux, qu'une place. Petit guide pour chasseurs de pronostics.

  • Débuts professionnels


    Le talent d'Hatem Ben Arfa n'est plus à démontrer. Génie surclassé à Clairefontaine, jeune premier de 17 ans en Ligue 1, meilleur espoir 2008 et successeur désigné de Florent Malouda à Lyon, Hatem a, dès ses débuts, montré toute l'étendue de son talent. Si, comme tous les grands, il a pu avoir ses moments d'égarements, il revient au sommet au bon moment, à quelques mois de l'Euro à la maison.

    Le bon moment, Sofiane Boufal l'a choisi pour exploser aux yeux du grand public. Après un premier contrat professionnel en juin 2013, à quelques mois de son vingtième anniversaire, il enchaine avec une saison et demie pleine au SCO Angers, en Ligue 2. Suffisant pour que Lille allonge quatre millions d'euros au mois de janvier 2015. Depuis, l'ascension est irrésistible, au point de devenir le joueur-clé du collectif nordiste cette saison. Facile à trouver, dans un trousseau pas bien fourni.

  • Expérience


    Sans préjuger de la difficulté d'aller jouer dans les chaudrons de Parsemain, Gaston-Gérard ou Francis-Le-Basser, ni de celle de se coltiner Florent Balmont tous les jours à l'entraînement, affirmer que Ben Arfa possède une plus grande expérience tient de la lapalissade. De six ans l'aîné de Sofiane, Hatem a grandi à Lyon et Marseille, exploré les pelouses anglaises, découvert l'envers du maillot de l'équipe de France. Avec plus de 300 matchs professionnels et cinq beaux Hexagoal, le Niçois peut regarder de haut le Lillois qui n'atteindra pas les 100 matchs pros en 2015 et ne pose qu'un maigre " meilleur joueur de mi-saison de Ligue 2 " dans la vitrine, obtenu juste avant de filer au LOSC. Après, une Coupe de la Ligue est si vite arrivée...

  • Caractère


    Cinq tomes de Games of Thrones ne suffiraient pas à détailler toutes les facettes du caractère…











  • Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant