Ben Ali jugé trois fois par contumace

le
0
Le dictateur tunisien déchu se trouve toujours en Arabie saoudite, qui refuse pour le moment de l'extrader.

Chassé du pouvoir le 14 janvier dernier, Zine el Abidine Ben Ali a déjà été condamné à 66 ans de prison. Par contumace, puisque l'ancien président tunisien s'est réfugié en Arabie saoudite, jusqu'ici restée sourde aux demandes d'extradition formulées par les autorités tunisiennes. Déjà trois procès depuis fin juin, une centaine d'affaires à l'instruction et un éventail de charges qui laisse pantois: détournement de fonds, détention d'armes et de stupéfiants, vol et possession illégale de bijoux, fraudes immobilières, abus de pouvoir… Au total 93 chefs d'accusation dont 35 devant une juridiction militaire. Et ce n'est pas fini. Hosni Béji, l'un des avocats de l'ancien dictateur, s'attend au bout du compte à un verdict de 700 à 800 ans de prison.

Juteuses entreprises 

D'abord curieux, les Tunisiens affichent aujourd'hui un certain scepticisme. D'abord, parce que l'accusé n'est pas là. Ensuite et surtout parce que Ben Ali et le clan Trabelsi, c'est-à-

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant