Belkin : Blijlevens viré

le
0

Le grand ménage continue dans le monde du cyclisme. Après Stuart O'Grady, invité à quitter ses fonctions au sein du Comité olympique australien et Abraham Olano, dont le contrat de directeur technique de la Vuelta a été rompu ce jeudi, c'est au tour de Jeroen Blijlevens d'être prié d'aller voir ailleurs. Le directeur sportif de l'équipe néerlandaise Belkin a été limogé, car il figure dans la liste des coureurs dopés sur le Tour de France 1998, révélée par la Commission sénatoriale française.

Vainqueur de quatre étapes sur le Tour

L'encadrement de Belkin lui reproche de ne pas avoir avoué sa tricherie alors que de nombreux coureurs néerlandais l'ont fait depuis le début de l'année. Un aveu qui l'aurait conduit à une suspension de ses fonctions pendant six mois. « C'est difficile d'avouer que vous avez pris des produits dopants, admet l'ancien cycliste. Je ne voulais pas être privé de travail pendant six mois. L'équipe cherchait un sponsor et on ne savait pas si elle existerait encore en 2014. Si j'étais suspendu, ça aurait voulu dire que je n'aurais fait mon travail que pendant trois mois en 2013. Si nous avions été sûrs d'avoir un sponsor jusqu'en 2015, j'aurais peut-être pris une autre décision. » Blijlevens, aujourd'hui âgé de 41 ans, a stoppé sa carrière en 2004 pour devenir directeur sportif de la section féminine de Rabobank, puis de l'équipe Blanco, devenue Belkin avant le Tour de France. Il a notamment remporté 4 étapes du Tour de France, 2 sur le Giro et 5 sur la Vuelta.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant