Belgique-Un projet d'attentat aurait été déjoué à Anvers

le
0
    BRUXELLES, 26 mai (Reuters) - La cellule islamiste 
démantelée mercredi en Belgique envisageait de commettre des 
attentats à Anvers, notamment à la gare, a-t-on appris jeudi de 
source proche de l'enquête.  
    Huit perquisitions effectuées pour la plupart dans la 
deuxième ville du pays ont permis l'arrestation de quatre 
adolescents qui ont été inculpés de participation aux activités 
d'un groupe terroriste.  
    Les suspects sont soupçonnés d'avoir recruté des volontaires 
pour la Syrie et la Libye ou d'avoir eux-mêmes eu l'intention de 
s'y rendre pour combattre dans les rangs de l'organisation Etat 
islamique (EI). 
    Selon le quotidien Nieuwsblad, ils étaient en contact direct 
avec Hicham Chaïb, également connu sous le nom d'Hanifa al 
Baljiki (Le Belge), un Anversois installé à Rakka, "capitale" du 
califat proclamé par l'EI, qui est déjà apparu dans une vidéo du 
mouvement.   
    Ni armes ni explosifs n'ont été découverts lors des 
perquisitions de mercredi et la cellule n'était apparemment pas 
liée aux attentats suicide du 22 mars qui ont fait 31 morts à 
l'aéroport et dans le métro de Bruxelles, a fait savoir le 
parquet fédéral. 
 
 (Philip Blenkinsop, Jean-Philippe Lefief pour le service 
français, édité par Marc Angrand) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant