Belgique: un imam chiite meurt dans sa mosquée en feu

le
0
Les dirigeants musulmans belges appellent au calme après cet attentat qui pourrait être l'?uvre d'un salafiste.

Les dirigeants des institutions musulmanes de Belgique ont lancé mardi un appel au calme à leurs communautés, au lendemain de l'incendie criminel qui a tué un iman et détruit une mosquée à Anderlecht, banlieue de la capitale. Sans preuve jusqu'ici probante, l'attentat fait craindre le débordement en Europe des antagonismes religieux qui sous-tendent la guerre en Syrie.

Le juge d'instruction continuait d'interroger mardi le suspect, âgé d'une trentaine d'années et capturé par des fidèles au moment où il s'échappait de la mosquée en flammes. Armé d'une hache et d'un couteau, il venait de lancer l'incendie à l'aide d'un bidon d'essence. Une instruction a été ouverte pour incendie volontaire entraînant la mort. Le crime est passible de la cour d'assises.

Acte isolé d'un déséquilibré ou attaque en règle contre la petite communauté musulmane chiite de Belgique? L'homme, de confession musulmane s'est présenté sous trois noms différents aux enquêteurs et son identi

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant