Belgique-Le procès des djihadistes de Verviers s'ouvrira le 9 mai

le
0
    BRUXELLES, 15 avril (Reuters) - Le tribunal correctionnel de 
Bruxelles a annoncé vendredi que le procès de trois hommes 
arrêtés l'an dernier à Verviers lors du démantèlement d'une 
cellule soupçonnée de préparer des attentats pour le compte du 
groupe Etat islamique (EI) s'ouvrirait le 9 mai. 
    Deux autres suspects avaient été tués le 15 janvier 2015 
pendant la fusillade qui avait éclaté lorsque la police belge 
avait pris d'assaut la maison dans laquelle se cachaient les 
djihadistes présumés, une semaine après l'attaque contre les 
locaux du journal Charlie Hebdo à Paris. 
    Outre les trois hommes arrêtés ce jour-là à Verviers, une 
ville industrielle de l'est de la Belgique, 13 personnes seront 
jugées pour avoir participé aux activités d'un groupe terroriste 
qui planifiait notamment, selon les enquêteurs, d'enlever et 
d'assassiner des policiers. Neuf d'entre elles sont en fuite, 
dont huit seraient aujourd'hui en Syrie. 
    Le chef présumé de la cellule était Abdelhamid Abaaoud, un 
des organisateurs des attentats du 13 novembre 2015 à Paris et 
Saint-Denis, où il a été abattu quatre jours plus tard par la 
police française. 
    Quatre des suspects, dont les trois de Verviers, ont comparu 
vendredi devant le tribunal correctionnel de Bruxelles. L'un 
d'eux, Marouane El Bali, est accusé par le parquet fédéral 
d'être un des dirigeants de la cellule, ce que contestent ses 
avocats selon lesquels il n'est qu'un ami d'enfance d'un des 
hommes tués pendant l'assaut de la police. 
    Le procès qui s'ouvrira le 9 mai est prévu pour durer trois 
semaines. 
 
 (Robert-Jan Bartunek; Tangi Salaün pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant