Belgique : beaucoup de bruit pour des "cours de rien"

le
0
Un récent arrêt de la Cour constitutionnelle belge impose que les enfants puissent n?être inscrits ni en cours de morale ni en cours de religion. Le ministère de l?Éducation a bricolé des EPA, des encadrements pédagogiques alternatifs, censés leur offrir une troisième possibilité.
Un récent arrêt de la Cour constitutionnelle belge impose que les enfants puissent n?être inscrits ni en cours de morale ni en cours de religion. Le ministère de l?Éducation a bricolé des EPA, des encadrements pédagogiques alternatifs, censés leur offrir une troisième possibilité.

Tout est parti d?une bonne intention. Les enfants belges qui ne veulent pas assister aux enseignements de religion ou de morale auront désormais un autre choix : de la philosophie citoyenne. Ce concept a été imaginé après les attentats contre Charlie Hebdo pour transmettre les bases du "vivre ensemble" à tous les enfants de "l?enseignement officiel" (l?équivalent belge des établissements affiliés à l?Éducation nationale en France). Vaste programme.

Sauf que la réalité et moins reluisante qu?il n?y paraît. Pour se mettre en conformité avec un récent arrêt de la Cour constitutionnelle belge qui a imposé la possibilité pour les enfants de n?être inscrits ni en cours de morale ni en cours de religion, le ministère de l?Éducation a bricolé des "EPA", des "encadrements pédagogiques alternatifs", censés leur offrir une troisième possibilité, et ce, dès l?année 2015-2016. Des EPA qui seront enseignés par tout professeur titulaire d?un titre pédagogique, y compris les professeurs de religion et de morale.

Des cours de rien

L?idée de ces EPA est d?offrir un préambule aux cours de citoyenneté, qui seront pour leur part obligatoires dès septembre 2016 pour les élèves du primaire, et à partir de septembre 2017 pour ceux du secondaire. Les élèves auront alors deux possibilités : suivre deux heures de cours de citoyenneté ou avoir une heure de cours de citoyenneté et une heure de morale...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant