Belgique-Balles et produits chimiques chez deux suspects-presse

le
1

BRUXELLES, 17 novembre (Reuters) - La police belge a retrouvé des balles et des substances chimiques susceptibles de servir à fabriquer des bombes, aux domiciles bruxellois des deux hommes placés en détention et inculpés pour "terrorisme" en lien avec les attentats de Paris, affirme mardi le journal Dernière heure. Les avocats des deux hommes assurent qu'ils sont innocents et se sont retrouvés pris dans cette affaire parce qu'ils s'étaient rendus samedi matin dans la Région parisienne pour chercher Salah Abdeslam, suspect numéro un toujours en fuite, qui les avait appelés pour leur dire que sa voiture était en panne. Selon le journal tabloïd, qui n'identifie pas sa source, les deux hommes placés lundi en détention avaient chez eux un engrais chimique, du nitrate d'ammonium. Les deux suspects ont démenti qu'il ait été acheté pour fabriquer des explosifs, écrit Dernière heure. Le frère aîné de Salah Abdeslam, Brahim, est l'un des sept kamikazes qui se sont fait exploser vendredi soir lors des attentats à Paris et Saint-Denis. Brahim, 31 ans, a actionné un gilet d'explosifs dans le restaurant Le Comptoir Voltaire, dans le XIe arrondissement. La police a également retrouvé des munitions à l'un des domiciles, dont des balles pour des kalashnikov du type utilisé par certains auteurs des attentats de Paris. L'avocat d'un des deux hommes s'est refusé à toute réaction, disant à Reuters qu'il n'avait pas eu connaissance du rapport de police. L'avocat de l'autre homme a dit que son client n'était pas au courant de quelque complot que ce soit. (Robert-Jan Bartunek; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M898407 le mardi 17 nov 2015 à 13:09

    Avocats pourris, comme certains chez nous qui regrettent déjà la mise en place de l'état d'urgence, car cela met en danger leurs "clients" habituels...