Belgique : accord pour boucler le budget

le
0
Les partis francophones et néerlandophones sont parvenus à s'entendre sur le budget pour 2012. Vendredi soir, l'agence de notation Standard & Poor's a dégradé la note du pays handicapé par son instabilité politique.

Le coup de semonce n'aura pas été vain. L'annonce vendredi soir de la dégradation de la note de la Belgique par l'agence de notation Standard & Poor's, la faisant passer de AA+ à AA, était «naturellement une mauvaise nouvelle», selon les mots prononcés Yves Leterme, premier ministre par intérim. Elle aura cependant eu le mérite de pousser les six partis politiques francophones et néerlandophones à s'entendre sur le budget fédéral pour 2012, et ouvre la voie au réglement de la crise politique qui paralyse le royaume depuis le mois de juin 2010.

Après 17 heures de négociations, les six partis sont donc parvenus à un accord ce samedi. Le budget 2012 devrait consacrer un tour de vis fiscal sans précédent. Les représentants des six partis politiques se sont entendus sur des «réformes structurelles» à long terme sur l'emploi et les retraites. Selon les socialistes flamands, un impôt sur la fortune devrait être mis en place.

La Belgique doit économiser 11,3 mill

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant