Beiersdorf bat le consensus au T2 et rassure sur ses ventes

le
0

* Ebit de 253 mlns au T2 (consensus Reuters 246 mlns) * Prévision confirmée d'une croissance organique de 3-5% en 2015 * Le titre en hausse de 2,7% à Francfort (Actualisé avec précisions, citation d'analyste, cours de Bourse) par Kirsti Knolle FRANCFORT, 5 août (Reuters) - Beiersdorf BEIG.DE a agréablement surpris les investisseurs mercredi en annonçant une hausse plus forte que prévu de son bénéfice au deuxième trimestre et en disant tabler sur une accélération de la croissance de ses ventes au deuxième semestre. Le groupe allemand, surtout connu pour sa crème Nivea, maintient sa prévision d'une croissance organique de 3-5% sur l'ensemble de l'année en dépit d'une hausse modeste de 1,4% au premier semestre. Le bénéfice avant intérêts et impôts (Ebit) a progressé de 17% à 253 millions d'euros au deuxième trimestre alors que les analystes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un résultat opérationnel de 246 millions. L'action Beiersdorf s'adjuge 2,66% à 82,11 euros vers 9h20 GMT, la plus forte hausse de l'indice Dax-30 .GDAXI de la Bourse de Francfort qui gagne 1,02% à ce stade. "Le plan stratégique (du président du directoire Stefan) Heidenreich ne semble pas encore porter ses fruits mais il y a du mieux sur les marges", commente Andrew Wood, analyste chez Bernstein. Le titre Beiersdorf a sous-performé son secteur depuis le début de l'année, affichant une progression de 19% à comparer à un gain de 27% pour l'indice Stoxx Europe 600 des produits de soin et d'intérieur .SXQP , où l'on retrouve notamment L'Oréal OREP.PA et Henkel HNKG_p.DE . Les résultats du deuxième trimestre ont été soutenus par l'euro faible, Beiersdorf exportant une bonne partie de sa production. Le groupe de Hambourg, numéro deux mondial des produits pour la peau, a obtenu aussi des baisses de prix de ses fournisseurs. Au premier semestre, le chiffre d'affaires de la division de grande consommation, qui comprend notamment les marques Nivea, La Prairie, Eucerin et Labello, a baissé en Allemagne, en Suisse et en Italie mais il a progressé en Europe orientale et aux Amériques. Beiersdorf réalise plus du tiers de ses ventes en Europe occidentale. Le groupe a fait état d'une hausse de la demande pour ses produits en Russie et aux Etats-Unis. En Chine, il a observé une stabilisation tout en ajoutant que les conditions de marché restent difficiles. (Benoît Van Overstraeten et Véronique Tison pour le service français)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant