Bébé dans un coffre: «Il est trop tôt pour parler de déni de grossesse»

le
0
INTERVIEW - Après la découverte d'un bébé, visiblement inconnu de tous sauf de sa mère, dans le coffre d'une voiture en Dordogne, Sophie Marinopoulos*, psychologue et psychanalyste, préfère évoquer une «dissimulation» qu'un «déni». » Bébé dans un coffre : «une affaire qui défie l'imagination» selon le procureur

LE FIGARO. - Est-on face à un cas de déni de grossesse?

Sophie MARINOPOULOS. - Le déni de grossesse est un diagnostic très précis. C'est seulement après un entretien avec la personne concernée qu'il peut être posé. C'est un mécanisme de défense très sévère face à un certain nombre de maux. Dans ce cas, nous serions plus pour le moment face à une femme qui a dissimulé son enfant. La dissimulation de la grossesse et de son enfant est un mécanisme totalement conscient, à l'inverse du déni. Or, ici, il est trop tôt pour dire si elle ne s'est pas rendue compte de sa grossesse ou si elle l'a volontairement cachée...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant