"Bébé Borloo" soutient Morin dans sa course à la tête de l'UDI

le
0
Le député-maire de Valenciennes Laurent Degallaix.
Le député-maire de Valenciennes Laurent Degallaix.

Dans la course à la présidence de l'UDI, c'est à celui qui aura le soutien le plus symbolique. Hervé Morin peut s'enorgueillir d'une belle prise : Laurent Degallaix. Le député-maire de Valenciennes, Laurent Degallaix, a annoncé samedi son ralliement au président du Nouveau Centre. Derrière ce soutien, il faut voir un joli pied de nez de Morin à Yves Jégo, son principal rival dans la compétition (où concourent également les députés Jean-Christophe Lagarde et Jean-Christophe Fromentin). Baptisé "bébé Borloo" par la Voix du Nord, Degallaix, cadre bancaire de 48 ans représente la relève de l'ex-président et fondateur de l'UDI, du moins dans le Nord. C'est lui qui, en juin dernier, a hérité du siège laissé vacant par Borloo à l'Assemblée. On avait même vu l'ex-ministre de l'Écologie se déplacer (malgré ses ennuis de santé) dans son ancien fief, à Valenciennes, pour adouber ce jeune élu. Degallaix risque cependant de se faire tirer les oreilles par l'ex-patron de l'UDI qui l'avait prévenu que son positionnement serait regardé. DRH vs bâtisseur D'autant que Borloo ne soutient pas le même candidat. Même s'il refuse de se positionner publiquement - puisqu'il s'est retiré de la vie politique, ne l'oublions pas - Borloo a choisi Yves Jégo (et Chantal Jouanno, avec qui il forme un tandem) comme favori. Le vice-président du parti radical, qui a assuré l'intérim à l'UDI après le départ de Borloo, serait selon ce dernier le...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant