" Beaucoup ont trop de respect pour l'Allemagne "

le
0
" Beaucoup ont trop de respect pour l'Allemagne "
" Beaucoup ont trop de respect pour l'Allemagne "

Avant l'Euro, depuis son bureau au VfL Wolfsburg, Pierre Littbarski nous a raconté les liens ténus qu'entretiennent la France et l'Allemagne au football, tant dans les confrontations directes que dans les visites chez l'adversaire. Sans oublier son passage mitigé par la France, sous les couleurs du Matra Racing au milieu des années 80.

Pourquoi l'Allemagne bat toujours la France ?
Pas à chaque fois ! Pour les matchs des années 80, on a eu souvent de la chance. Mais je crois que si une équipe gagne quelques fois, en particulier dans les matchs au sommet, alors l'adversaire commence parfois à avoir un peu trop de respect. Il n'est plus à 100 % dans son match quand il affronte encore une fois la même équipe. C'est un avantage pour l'Allemagne dans ce genre de compétitions : beaucoup ont du respect pour cette équipe.

Par exemple, la demi-finale de 1986, c'est une question de trop-plein de respect de la part des Français donc ?
Oui, je le crois, parce qu'ils auraient dû gagner ce match. Ils étaient meilleurs que nous. On a marqué sur un coup franc de Brehme, je crois, et c'est à peu près tout dans ce match (il y a un deuxième but de Völler en fin de match, ndlr). On a eu de la chance de gagner, encore et encore, et la meilleure équipe a été éliminée.

« Au final, il n'y a pas beaucoup de clubs en France qui peuvent offrir les mêmes possibilités que celles de la Bundesliga. »

En 1982, quand l'Allemagne revient du 3-1 au 3-3, ce n'est pas le même scénario en revanche. Comment est-ce possible que la France ne se qualifie pas pour la finale ?
Je crois qu'ils ont pensé avoir gagné trop vite, quand ils avaient deux buts d'avance. Pour eux, le match était déjà fini. C'était peut-être leur erreur. Le reste, c'est une nouvelle fois une question de chance. On a voulu y croire alors que tout semblait perdu. On s'est battus jusqu'au bout. Mais surtout, on a eu de la réussite que cela fonctionne.


Paradoxalement, pour l'équipe nationale, venir en France n'est pas forcément un très bon souvenir... Par exemple, en 1998, c'est la dernière fois que la Nationalmannschaft ne parvient pas dans le dernier carré d'une Coupe du monde. Il y a une raison à cela ?
Je ne crois pas que cela ait…








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant