Beats, un pari a priori fou mais peut-être stratégique pour Apple

le
0
Beats, un pari a priori fou mais peut-être stratégique pour Apple
Beats, un pari a priori fou mais peut-être stratégique pour Apple

Tentative de repositionnement dans la musique et l'électronique prêt-à-porter, ou geste désespéré d'un groupe désormais incapable d'innover? Les analystes sont divisés sur l'achat potentiel par Apple du fabricant californien des écouteurs stéréo du rappeur Dr Dre, Beats Electronics.L'acquisition, chiffrée par les médias à 3,2 milliards de dollars, serait la plus grosse de l'histoire d'Apple, dont les achats jusqu'ici ne dépassaient pas quelques centaines de millions de dollars."J'espère que c'est une pure rumeur, parce que c'est la pire acquisition que puisse faire Apple" et "de la folie totale", estime auprès de l'AFP Trip Chowdhry, analyste chez Global Equities Research. "Ca n'a pas de sens stratégique, ça n'a pas de sens sur le plan technologique, ça n'a pas de sens en termes d'innovation".D'autres géants de la Silicon Valley font pourtant eux aussi des emplettes surprenantes: Facebook vient de dépenser 2 milliards de dollars pour le casque de réalité virtuelle Oculus et Google investit dans les drones solaires, les robots ou les thermostats intelligents. Mais historiquement, Apple ne rachète pas de produits, il crée les siens en interne.L'ennui, c'est que sept ans après le premier iPhone et quatre ans après l'iPad, le prochain produit révolutionnaire du groupe à la pomme se fait toujours attendre."Tim Cook élude le fait qu'Apple a un niveau d'innovation zéro", déplore Trip Chowdhry. "Je veux mon iWatch maintenant", dit l'analyste, en référence à la montre interactive espérée depuis plus d'un an et qui marquerait enfin l'entrée d'Apple sur le marché des accessoires électroniques prêt-à-porter, considéré comme le prochain chantier d'avenir après les smartphones et les tablettes mais où on voit davantage jusqu'ici les lunettes Google Glass.Vu la centaine de milliards de dollars de liquidités d'Apple et son "besoin de flux de revenus réguliers plus solides" ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant