BdF et Bundesbank plaident pour un Trésor commun à la zone euro

le
1
    PARIS, 7 février (Reuters) - Les pays de la zone euro 
doivent mener des réformes structurelles et améliorer la 
gouvernance en renforçant l'intégration pour stimuler la 
croissance et l'emploi, estiment les gouverneurs des banques 
centrales française et allemande, dans une tribune parue 
dimanche sur le site internet du Monde.  
    Dans ce texte qui doit paraître lundi dans les éditions 
papier du quotidien français et du Süddeutsche Zeitung allemand, 
le gouverneur de la Banque de France François Villeroy de Galhau 
et le président de la Bundesbank Jens Weidmann jugent que 
l'Europe, "à la croisée des chemins", doit construire son avenir 
par "un renforcement de ses fondations" et non par une 
"renationalisation".  
    Les deux hommes, qui siègent au conseil des gouverneurs de 
la Banque centrale européenne (BCE), relèvent que "si la 
politique monétaire a apporté un grand soutien à l'économie de 
la zone euro, elle ne peut toutefois pas générer une croissance 
économique durable". 
    "Une plus grande intégration semble être la solution la plus 
simple pour restaurer la confiance dans la zone euro, car elle 
favoriserait des stratégies communes en matière de finances 
publiques et de réformes et par là, la croissance", 
expliquent-ils. 
    Sur le plan institutionnel, ils proposent par exemple la 
mise en place d'un "Trésor commun à la zone euro, conjointement 
avec un conseil budgétaire indépendant". 
    Pour relancer la croissance, des réformes structurelles sont 
aussi indispensables -- à la fois en France et en Allemagne -- 
indiquent les deux banquiers centraux en appelant par ailleurs à 
une "union de financement et d'investissement" pour mieux 
mobiliser l'épargne destinée au financement des entreprises.     
    L'idée d'une agence européenne de la dette avait déjà été 
évoquée en 2011, au moment de la crise de la dette souveraine de 
la zone euro.  
    Cette première tribune conjointe des deux banquiers centraux 
est diffusée alors qu'un conseil économique et financier 
franco-allemand doit se tenir mardi à Paris.  
 
 (Myriam Rivet, édité par Jean-Stéphane Brosse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pierry5 il y a 10 mois

    Dans certaines années 80/90 l'Allemagne affichait parfois des déficits commerciaux. Cette année, grâce à l'Euro elle va se taper 250 mlds d'excédents. Bien sûr qu'un trésor commun serait intéressant. Elle sait bien qu'il serait presque impossible de quitter l'Euro pour les autres membres, et les excédents continueraient. Pourquoi pas 500 mlds en 2025 ??

Partenaires Taux