BCE, une autorité morale renforcée

le
5
Massif, le quantitative easing annoncé par la BCE la semaine dernière n'a pas déçu. (© BCE)
Massif, le quantitative easing annoncé par la BCE la semaine dernière n'a pas déçu. (© BCE)

(lerevenu.com) - Elle a pris ses précautions pour que rien ne vienne gâcher la fête. Le quantitative easing (QE) annoncé la semaine dernière par la Banque centrale europé­enne n'a pas déçu. Et pour cause. Il est massif : l'institution va racheter tous les mois 60 milliards d'euros d'obligations sur le marché secondaire. Il est large et concernera des obligations souveraines de toute maturité (2 à 30 ans), y compris à rendement négatif. Enfin, il n'est pas limité dans le temps : il prendra fin en septembre 2016... à condition que l'inflation retrouve la zone des 2%.

Bloc "A lire aussi"

Il existe quelques restrictions à ce généreux soutien, mais elles n'ont pas refréné l'enthousias­me. Certes, la BCE n'achètera pas plus de 30% de l'encours de dette d'un même pays. Mais la taille de son programme représente, selon le Crédit Agricole, plus de 200% des émissions nettes d'obligations souveraines des pays de la zone pour les dix-neuf mois à venir. Certes, la mutualisation du risque impose aux banques centrales nationales d'assumer dans leur bilan près de 80% des opérations. Mais les bilans de ces institutions sont fongibles dans celui de la BCE. Celle-ci assume in fine le risque économique.

Les rachats d'actifs par une Banque centrale soutiennent la croissance - et avec elle l'inflation - via deux canaux : l'accroissement de la liquidité

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlemonn4 le jeudi 29 jan 2015 à 13:34

    C'est quoi la moralité d'une institution financière dirigée par un sbir de Goldman Sachs ?

  • M30431 le jeudi 29 jan 2015 à 11:53

    Sauf qu'il aurait fallut rajouter un 0 il aurait fallu injecter 10 000 Milliards d'euros, car si l'on passe sous silence le tsunami financier occasionné par la hausse de 25% du franc suisse contre le dollar alors que la majorité des traders de la planète jouaient la hausse du dollar contre toutes les autres monnaies et ce quel l'on ignore c'est les pertes (probablement colossales)causées aux très grandes banques ? L'on peut d'ores et déjà considérer que celles-ci se sont déjà effondrées!! ab

  • PzKpfw le jeudi 29 jan 2015 à 11:45

    "Les rachats d’actifs par une Banque centrale soutiennent la croissance – et avec elle l’inflation . Ca va aider surtout les banques à ne pas couler et ensuite faire du blé sur les marchés financiers. Ensuite, une inflation à zéro, en tant qu'épargnant, ça me convient tout à fait.

  • guerber3 le jeudi 29 jan 2015 à 11:40

    L' autorité morale renforcée : HILARANT ! la maf.fia des faussaires est vraiment gâtée...le" panneau" est tellement gigantesque que personne ne le voit...!!!

  • y.batard le jeudi 29 jan 2015 à 11:29

    "autorité morale", rien que cela. L'usage de certains mots devient véritablement significatif... un financier de GS qui effectue des manipulations comptables et financières par exemple, est le dirigeant d'une autorité morale...