BCE : un risque de déception ?

le
0
DR
DR
(lerevenu.com) - Certains opérateurs considèrent que les mesures de soutien qui seront annoncées le 5 juin par la Banque centrale européenne sont désormais «dans les cours». Et l'attente est telle que l'absence d'un «quantitative easing» à l'américaine risque d'encourager les dégagements sur les actions.  À lire aussi : «La mission de Mario Draghi ? Sauver l'euro en le faisant baisser !»

Ainsi, selon Bank of America-Merrill Lynch, les fonds investis en actions européennes ont enregistré fin mai des sorties nettes de capitaux, pour la première fois depuis quarante-huit semaines. Depuis juin 2013, la collecte nette approche 90 milliards d'euros, soit 1,9 milliard par semaine.  

Source

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant