BCE : un petit pas vers la normalisation

le
0
Ces derniers mois, l'inflation sous-jacente est restée bloquée sous 1%. (© BCE)
Ces derniers mois, l'inflation sous-jacente est restée bloquée sous 1%. (© BCE)

On est loin de la fin de l'ère inédite de l'argent facile que connaissent depuis des années les marchés du Vieux Continent. À l'issue de la réunion de son conseil des gouverneurs, le 8 juin, la Banque centrale européenne (BCE) s'est en effet dite prête à maintenir un biais accommodant encore longtemps.

Mais l'institution monétaire a esquissé un petit pas vers la sortie : elle a ôté de son communiqué la mention d'une possible nouvelle baisse des taux directeurs, qui, est-il désormais stipulé, «resteront à leurs niveaux actuels pendant une période prolongée».

Le taux principal sera par conséquent maintenu à zéro, tandis que le taux de dépôt (servi sur les liquidités déposées par les banques commerciales à la BCE) demeurera en territoire négatif, à -0,4%.

Du mieux pour la croissance

Personne ne s'attendait à une baisse supplémentaire du loyer de l'argent. Mais l'abandon de toute référence à un tel scénario marque, malgré tout, l'amorce d'un virage de la part de la BCE.

Il est la conséquence, a expliqué son président Mario Draghi, de la disparition du risque de déflation, ainsi que de l'amélioration des perspectives conjoncturel­les, pour lesquelles les risques ne sont plus jugés «baissiers» mais «globalement équilibrés».

L'institution a ainsi légèrement relevé ses prévisions de croissance pour la zone euro, à 1,9% en 2017, 1,8% en

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant