BCE-Principaux extraits de la conférence de presse de Draghi

le
2

FRANCFORT, 4 septembre (Reuters) - Voici les principaux extraits de la conférence de presse donnée jeudi par le président de la Banque centrale européenne Mario Draghi, après la décision de la BCE de baisser ses taux directeurs de 10 points de base. Le taux de refinancement a ainsi été abaissé à 0,05%, le taux de prêt marginal à 0,30% et celui de la facilité de dépôt à -0,20%. ACHATS D'ABS Les banques centrales de "l'Eurosystème (achèteront) un large porteuille de titres adossés à des actifs simples et transparents dont les actifs sous-jacents consisteront en créances sur le secteur privé non-financier de la zone euro dans le cadre d'une programme d'achats d'ABS." ACHATS D'OBLIGATIONS SECURISEES Les banques centrales de "l'Eurosystème (achèteront) un large portefeuille d'obligations sécurisées émises par des institutions monétaires et financières domiciliées dans la zone euro dans le cadre d'un nouveau programme d'achats d'obligations sécurisées. Les interventions dans le cadre de ces programmes commenceront en octobre 2014. Les modalités détaillées de ces programmes seront annoncées après la réunion du conseil des gouverneurs du 2 octobre 2014." IMPACT "CONSIDERABLE" SUR LE BILAN DE BCE "Les mesures nouvellement décidées, combinées aux opérations de refinancement à long terme ciblées, qui seront coduites dans deux semaines, auront un impact considérable sur notre bilan." PAS D'UNANIMITE SUR LES DECISIONS "Non, cela n'a pas été unanime". "Il y a eu une majorité confortable pour mettre le programme en oeuvre." ASSOUPLISSEMENT QUANTITATIF "Oui, l'assouplissement quantitatif a été discuté. Certains membres de notre conseil des gouverneurs étaient favorables à faire plus que ce que je viens juste de présenter et certains en faveur de faire moins. Donc nos propositions sont à mi-chemin..." "Un large programme d'achats d'actifs a été discuté et certains gouverneurs ont clairement dit qu'ils souhaiteraient faire plus." TAUX D'INTERÊT "(Les décisions de la BCE) appuieront notre communication avancée sur les principaux taux d'intérêt de la BCE et reflètent le fait qu'il y a des différences significatives et croissantes dans le cycle de politique monétaire entre les principales économies avancées". PAS DE NOUVELLES BAISSES DE TAUX "Nous sommes maintenant à un plancher où des ajustements techniques ne vont plus être possibles". MESURES NON CONVENTIONNELLES SUPPLEMENTAIRES "Si cela devait s'avérer nécessaire pour réduire davantage les risques d'une période de faible inflation trop prolongée, le conseil des gouverneurs est unanime dans son engagement à utiliser des instruments non conventionnels supplémentaires dans le cadre de son mandat." FREINS A LA CROISSANCE "Il est vraisemblable que la reprise continuera d'être freinée par le chômage élevé, l'ampleur des capacités (de production) inutilisées, la persistance d'une croissance négative des crédits au secteur privé par les institutions monétaires et financières et les ajustements nécessaires des bilans des secteurs public et privé. Dans l'avenir, les principaux facteurs et hypothèses façonnant les perspectives des croissance devront être surveillés de près." MOINDRE DYNAMISME DE LA CROISSANCE "Bien qu'il ait reflété des facteurs ponctuels, (le PIB du deuxième trimestre) a été plus faible qu'attendu. En ce qui concerne le troisième trimestre, les données des enquêtes disponibles jusqu'au mois d'août indiquent une perte de dynamisme de la croissance cyclique tout en restant compatibles avec une croissance modeste." (Burean de Francfort, Marc Joanny pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • renard le jeudi 4 sept 2014 à 15:44

    Vaste programme, on dirait la feuille de route du Titanic, on vient de griller quelques chaloupes pour rien et de colmater le trou dans la coque avec un chewing-gum, c'est Mario Gyver !

  • caacsyle le jeudi 4 sept 2014 à 14:59

    Eh bien !