BCE : le favori à la succession de Jean-Claude Trichet jetterait l'éponge

le
0
Le président de la Banque centrale allemande, Axel Weber, aurait indiqué qu'il ne briguait plus la présidence de l'institution gardienne de l'euro. Connu pour ses opinions rigoristes, il était pourtant donné favori.

La nouvelle a surpris marchés et observateurs, ce mercredi matin. Dans la course à la succession du Français Jean-Claude Trichet, président de la Banque centrale européenne, le favori aurait jeté l'éponge. L'Allemand Axel Weber, à la tête de la Banque centrale allemande, la Bundesbank, aurait en effet déclaré lors d'une réunion en cercle restreint qu'il n'était pas intéressé par un nouveau mandat, ont rapporté Reuters et des médias allemands.

«La candidature de Weber à la tête de la BCE n'est plus à l'ordre du jour», a déclaré une des sources à l'agence de presse. Le Wall Street Journal, de son côté, précise que Weber a déclaré «qu'il ne briguerait pas forcément de nouveau mandat à la tête de la Bundesbank». Ses interlocuteurs en ont déduit qu'il se retirerait de la course à la présidence de la BCE. Les chefs d'État et de gouvernement devraient nommer le successeur de Jean-Claude Trichet fin mars à Bruxelles.

La nouvelle du retrait d'Axel Weber ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant