BCE : l'inflation à nouveau au centre des préoccupations

le
2
Le siège de la Banque centrale européenne (BCE), à Francfort. (© D. Roland / AFP)
Le siège de la Banque centrale européenne (BCE), à Francfort. (© D. Roland / AFP)

La BCE devrait ouvrir la porte à un soutien encore plus vigoureux à l'économie européenne, alors que l'inflation obstinément faible dans la région ravive les doutes quant à l'efficacité de son action et que la Chine inquiète. Son président, l'Italien Mario Draghi, va s'exprimer en conférence de presse régulière à partir de 12H30 GMT, à l'issue d'une réunion de deux jours de son conseil des gouverneurs.

En parallèle, le Fonds monétaire international (FMI), inquiet pour une économie mondiale fragilisée par le ralentissement chinois, a adressé mercredi d'insistants appels du pied à toutes les banques centrales pour maintenir le cap de leurs politiques généreuses. Celles-ci sont «essentielles», a souligné l'institution, et la BCE tout particulièrement ne devrait pas hésiter à en faire plus.

Bloc "A lire aussi"

Son programme de rachats massifs de dette, le «QE» en vigueur depuis mars, «devrait être étendu» si l'inflation ne revient pas au niveau souhaité, précise le FMI, dont les conseils ont par le passé parfois irrité M. Draghi.

La BCE ne devrait rien annoncer de nouveau aujourd’hui, mais l'inflation et ses perspectives seront au centre des préoccupations. «Après toute l'excitation autour de la Grèce cet été, la BCE avait probablement espéré une réunion très ordinaire et calme cette semaine»,

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • talens le jeudi 3 sept 2015 à 10:23

    on est vraiment à bout de souffle!!! même avec les politiques "non conventionnelles" (QE cad planche à billets comparable à de la morphine pour un malade) rien y fait ! on augmente les doses, le marché nous fait un petit sursaut et puis plus rien... prochaine étape....? les paris sont ouverts!

  • SM7 le jeudi 3 sept 2015 à 10:16

    Et Hop ! 2 000 000 000 000 € de plus sur le QE !