Bayrou vise un score à deux chiffres

le
0
Le président du MoDem prépare «la recomposition» du centre.

Jusqu'au bout! François Bayrou aura tenu sa ligne d'«indépendance» jusqu'au bout. Alors que son rêve d'accéder au second tour a commencé à se dissiper progressivement à partir des premiers sondages le plaçant début avril autour de 10% d'intentions de vote, le candidat centriste n'a rien lâché de ses fondamentaux. Et, continuant d'alerter ici sur les dangers de la dette publique, là sur l'absurdité, selon lui, de la bipolarisation de la vie politique française, il aura appelé jusqu'au dernier jour les indécis à «refuser un second tour joué d'avance» par les grands médias et «l'entente tacite» qu'auraient conclue l'UMP et le PS.

Sur la crise, il l'a redit vendredi matin sur RFI avant de s'envoler pour un dernier déplacement à Annecy. «Il faut que la France conduise un changement profond. Il faut que la France fasse des efforts! Or le mot effort n'a pas été prononcé en dehors de moi dans cette campagne, il est pourtant crucial!», a-t-il ainsi lancé. Po

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant