Bayrou : se tenir «loin du panier de crabes»

le
0
Encouragé par les sondages, le président du MoDem se sent pousser des ailes, confortant son idée de créer «un nouvel espace» entre UMP et PS, loin des initiatives de Jean-Louis Borloo et de Hervé Morin.

Depuis l'annonce de la composition, dimanche soir, du nouveau gouvernement, le téléphone de son secrétariat au siège parisien du MoDem n'a pas cessé de sonner. «À peu près toutes les radios ont cherché à m'inviter...», confiait lundi matin François Bayrou, visiblement de très bonne humeur.

Comme il l'avait déclaré la veille sur France 5, le président du MoDem répète à l'envi que l'éviction du gouvernement des «centristes de la majorité», Jean-Louis Borloo et Hervé Morin, est «le constat cruel de leur insignifiance» dans le système construit par le pouvoir. L'ancien troisième homme de la présidentielle de 2007 (18,57%) veut encore y voir la preuve que «le choix de l'indépendance», fait il y a maintenant près de huit ans, était le bon.

Sur son bureau, un sondage Ifop pour France-Soir est négligemment posé sur une pile de journaux du jour. «Vous avez vu le sondage de l'Ifop ce matin?», demande-t-il, non sans bouder son plaisir. À la question «

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant