Bayrou «radicalement optimiste»

le
4
Le président du MoDem tente de gagner du temps pour stopper l'hémorragie dans les rangs de son parti.

Incroyable François Bayrou. Chef d'un parti laminé aux législatives de juin, lui-même arrivé seulement à la cinquième place à la présidentielle en avril, le président du MoDem affiche toujours un surprenant «optimisme». Dans le TGV Paris-Lorient, le leader centriste voit même «le paysage se simplifier» pour lui. «Je suis radicalement optimiste», confie-t-il au Figaro, en route pour Guidel, petit village du Morbihan, où sont attendus jusqu'à dimanche quelque 700 cadres du parti centriste pour son université de rentrée, contre 2000 l'année dernière.

Méthode Coué? Interrogé sur la création de l'UDI, qui ambitionne de réunir l'ensemble des partis de centre droit, dont le Parti radical de Jean-Louis Borloo ou le Nouveau Centre d'Hervé Morin, l'ancien député du Béarn estime même qu'il serait «plus facile d'avancer quand il n'y a plus que deux interlocuteurs clairement définis». En d'autres termes, pour lui, la création de l'Union des démocrates et indé

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • chr.serv le samedi 29 sept 2012 à 16:08

    T.R.A.ITE

  • M5062559 le samedi 29 sept 2012 à 09:16

    Mlaure13. Je pense que vous rêvez comme beaucoup d'autres. Nous avons à faire à des sectaires et dogmatiques aveuglés. Il va falloir contraindre les socialos à faire les vrais réformes. Il font tout pour l'instant pour ne pas les faire car ils n'y croit pas.Et la Famille Le Pen propage elle aussi des idées anti libérale et étatiques.

  • mlaure13 le vendredi 28 sept 2012 à 23:51

    Et aujourd’hui, la gestion du Pays aurait été beaucoup plus cohérente qu’elle ne l’est…Hollande en fin renard politique qu’il est, temporise jusqu’aux municipales pour éviter trop de casse…Mais après, il fera par obligations (européennes), les vraies réformes de l’ETAT ,(qu'il devrait faire maintenant) et il se mettra les 3/4 de la gauche, à DOS !... Mais après moi, le déluge peut-il se dire, et Aléa Jacta Est !!!...

  • mlaure13 le vendredi 28 sept 2012 à 23:50

    Ce sont 50 % de ses électeurs du Centre qui l’ont trahi, en votant d’une part pour Sarkozy, /et d’autre part sur Hollande par anti-Sarkozysme effréné…et il se retrouve avec 9 % au lieu de 18/20, la messe était dite. Il a suivi ses convictions de voter contre Sarko, mais sans mot d’ordre, en laissant libre choix à son électorat. Sarko ne pouvant pas gagner, il fallait jouer le coup sur Bayrou, au lieu de se disperser à D et à G…