Bayrou «profite» des débuts de Hollande

le
0
INTERVIEW - Pour le politologue Stéphane Rozès, l'ascension du candidat du MoDem dans les sondages pourrait toutefois s'arrêter depuis le repositionnement de François Hollande lors de son premier meeting.

À moins de 100 jours de la présidentielle, François Bayrou peut garder le sourire. Selon un sondage Ifop pour Paris Match publié mardi, le candidat du MoDem est préféré par 64% des Français en cas de duel avec Nicolas Sarkozy, qui lui ne recueille que 34% des réponses, qui ne sont toutefois pas des intentions de vote. Le centriste dépasse ainsi son rival du PS et jusque-là favori des sondages, François Hollande, crédité de 56% contre 41% pour le président sortant. Stéphane Rozès, président de CAP (Conseils, analyses et perspectives), analyse la forte poussée du centriste.

LEFIGARO.FR - Comment s'explique l'actuelle percée de François Bayrou dans les sondages?

Stéphane ROZÈS - Deux éléments de conjoncture ont permis de créer cette dynamique. Tout d'abord, François Bayrou a rappelé, dès l'annonce de sa candidature (le 7 décembre 2011, ndlr), qu'il avait été le premier à pointer du doigt la question de la dette, qui frappe actuellement l'Union européenn

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant