Bayrou dénonce le «déni» des candidats

le
0
En marge d'un déplacement en Corse, le candidat centriste a accusé l'UMP et le PS de «légèreté» et de «lâcheté» face à la crise.

Terrasse café Napoléon, place Saint-Nicolas à Bastia. Un verre d'eau minérale naturelle d'Orezza posé devant lui, François Bayrou décline son concept du «produire en France» en «produire local» devant la presse locale. «L'élan des régions ne peut venir que des régions elles-mêmes», développe alors le candidat centriste à la présidentielle. Un peu plus tôt, pour une interview accordée à Corse-Matin, évoquant son «refus de dépendance vis-à-vis des autres forces politiques», le président du MoDem avait ironisé sur «l'autonomie» de son parti: «Un mot qui a du sens chez vous.»

L'occasion, encore, de réaffirmer son soutien à la charte pour la défense des langues et identités régionales. Voire des produits de terroir - ici une tranche de coppa, là un oursin - dégustés entre les étals de la place du marché, avant de rejoindre par des ruelles typiques le restaurant Chez Pigalle sur le vieux port.

L'ancien troisième homme de 2007, aujourd'hui malmené

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant