Bayrou décline son "produire en France" à la Réunion

le
0
BAYROU DÉCLINE SON "PRODUIRE EN FRANCE" À LA RÉUNION
BAYROU DÉCLINE SON "PRODUIRE EN FRANCE" À LA RÉUNION

SAINT-DENIS-DE-LA-REUNION (Reuters) - Dégustant des fruits locaux sur le marché du Chaudron à Saint-Denis et visitant des exploitations agricoles, François Bayrou a exhorté dimanche la Réunion à "produire local" lors de sa première journée dans l'île.

Le candidat centriste à la présidentielle a proposé une version tropicale de son mot d'ordre, "produire en France", en s'offusquant de découvrir des carottes importées d'Australie sur un étal du marché.

Devant un millier de personnes, dimanche soir dans une salle du chef-lieu, François Bayrou a une nouvelle fois qualifié d'"irresponsables" les candidats "qui proposent des dépenses supplémentaires".

Le président du MoDem a présenté ses propres projets pour l'Outre-mer : la création d' une zone franche globale pour abaisser les charges des entreprises et d'un office du transport pour faire baisser les prix des billets d'avion et les coûts d'acheminement des marchandises.

Un peu plus tôt dans la journée, il avait rencontré des jeunes diplômés au chômage dans le quartier du Chaudron, qui avait connu une flambée de violence fin février, sur fond de protestation contre la vie chère.

François Bayrou peut se prévaloir du soutien des présidents de conseils généraux des deux départements français de l'océan Indien, Nassimah Dindar (ex-UMP) à la Réunion et Daniel Zaïdany, à la tête d'une coalition de centre-gauche à Mayotte, où le candidat MoDem avait fait un score de 25% en 2007.

Le "troisième homme" de la dernière présidentielle poursuit son séjour à la Réunion lundi en visitant une centrale thermique et des logements sociaux.

Bernard Grollier, édité par Patrick Vignal

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant