Bayrou charge Sarkozy et Hollande

le
0
En campagne en Corse, le candidat centriste accuse Sarkozy et Hollande de « non-assistance à pays en danger ».

Laetizia Bonaparte, la mère de l'empereur Napoléon, faisait, dit-on, des châteaux de cartes en se disant «Pourvou qu'ça doure!»François Bayrou, lui, fait des pyramides dans son assiette avec des oursins. Ce dimanche midi au Bar du Marché à Ajaccio, le candidat centriste, en campagne en Corse, savoure «un moment délicieux». Les sondages passent - qui le donnent invariablement autour de 13 % d'intentions de vote -, lui assure que sa détermination demeure «intacte». «Je suis absolument déterminé et combatif», jure-t-il, un ½il sur le dernier oursin. «S'il en reste un petit, je le prends» dit-il goulûment. Avant de confier: «Mieux vaut m'avoir en photo qu'en pension!»

Traduction: son appétit pour la vie est grand. «Pour moi, tout cela n'est pas un jeu, c'est ma vie», avait-il confié samedi, dans le bus bringuebalant - un coup à gauche, un coup à droite - dans les lacets de la route Bastia-Ajaccio...

Lui, agenouillé sur un siège, tel un «G. O.» (gen

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant