Bayrou assume son choix de continuer sa campagne

le
0
Le président du MoDem, qui a assisté à la cérémonie de Montauban, se pose en «candidat du rassemblement».

Dès lundi matin, François Bayrou avait appelé à «l'unité nationale». Mercredi après-midi, c'est donc tout naturellement que le candidat centriste s'est retrouvé à Montauban, non loin du chef de l'État, Nicolas Sarkozy, et du candidat socialiste François Hollande, pour la cérémonie en hommage aux trois militaires assassinés.«Je suis heureux que Nicolas Sarkozy ait formulé cette certitude qui est la mienne depuis longtemps, celle qu'il n'y a d'issue dans des situations comme celle-là que dans l'unité nationale», s'était-il félicité dans la matinée.

Pour autant, François Bayrou reste bien déterminé à ne pas mettre sa campagne entre parenthèses. Surtout après les propos de Marine Le Pen, qu'il a vivement critiqués sur i-Télé. Lui-même étant qualifié, avec d'autres, de «salaud» par la présidente du Front national, le leader centriste a estimé qu'on «n'avait pas le droit de laisser dériver le débat politique vers ce type de mise en cause et d'affront

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant