Bayrou appelle à une autre gouvernance

le
0
Le président du MoDem dénonce «la faute stratégique» de Nicolas Sarkozy sur l'euro.

François Bayrou aime jongler avec les temps. Son côté agrégé de lettres classiques. Alors, mercredi, pour la présentation de sa «méthode de gouvernance», si les Français l'élisaient en 2012, le président du MoDem a ressorti une vieille maxime pour parler de l'avenir: «Gouverner, c'est prévoir.» Content de sa trouvaille, il l'avait d'ailleurs fait inscrire en grosses lettres, façon slogan de campagne, derrière son pupitre.

Face à son micro, il l'assure: «C'est de n'avoir pas identifié nos manques et nos faiblesses, et donc de n'avoir rien entrepris de sérieux pour les corriger, que nous souffrons aujourd'hui.» S'il ne cite pas nommément Nicolas Sarkozy, François Bayrou précise que, dans son propos, «il s'agit bien ici de la France».

Or, a insisté le chef centriste, qui officialisera sa troisième candidature à l'Élysée le 7 décembre, «tout était prévisible». Le député du Béarn, qui avait fait de la lutte contre la dette son thème de campagne en

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant