Bayrou acte ses «désaccords» avec le PS

le
0
Le candidat centriste pointe les «incohérences» des propositions socialistes, et répète qu'il vise le second tour pour être élu.

Veut-il y voir l'illustration de l'un des possibles duels du second tour de la présidentielle? Lundi dernier, François Bayrou a visité la base militaire des sous-marins nucléaires lanceurs d'engins (SNLE) à l'Île-Longue, en rade de Brest. Lundi prochain, même lieu, presque même heure: mais cette fois, ce sera François Hollande, le candidat socialiste, aujourd'hui grand favori des sondages, qui emboîtera le pas du candidat centriste. Pour la même photo?

Dans l'entourage de François Bayrou, la situation est «assez simple». Les socialistes «ont compris que si Nicolas Sarkozy continue de dévisser comme ça, leur adversaire de second tour, ce sera François - le nôtre - et qu'à partir de là, rien n'est joué pour eux», se prend-t-on à rêver au MoDem. Certes, pour l'heure, dans les sondages, le chef centriste ne passe pas la barre des 15% d'intentions de vote. Mais, dans les enquêtes qualitatives, les Français lui prêtent l'habit présidentiel. Voire le placent devan

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant