Bayrou à la recherche d'un nouvel élan

le
0
Face aux «valeurs» de Nicolas Sarkozy, le candidat centriste lance un appel aux «républicains et humanistes». Il estime par ailleurs que si Marine Le Pen n'a pas ses signatures, «les dirigeants des grands courants démocratiques devront en discuter».

Pour peu, les amis de François Bayrou, qui stagne dans les sondages entre 11 et 14% d'intentions de vote, en arriveraient presque à remercier le chef de l'État. «Après l'interview de Nicolas Sarkozy dans Le Figaro Magazine, les Français vont se rendre compte que, pour la présidentielle, ils auront le choix entre une société à l'américaine, de plus en plus dure avec les plus faibles d'entre eux, et une société humaniste à l'image de la France de toujours», veut croire un cadre centriste, qui y voit là une occasion de redonner «un nouveau souffle» à son candidat. «Au cynisme électoraliste de Sarkozy, Bayrou répond par des valeurs humanistes», assure encore Christophe Madrolle, secrétaire général adjoint du MoDem.

Bayrou, lui-même, a visiblement bien senti tout le parti qu'il pourrait tirer des «valeurs» exprimées par Sarkozy dans son interview au Figaro Magazine de ce week-end. Hasard de calendrier: ce samedi, le candidat centriste tenait à Paris le troisiè

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant