Bayonne : libéré, le docteur Bonnemaison se mure dans le silence

le
0
Mis en examen pour empoisonnement, soupçonné d'avoir abrégé la vie d'au moins quatre patients entre avril et août, le docteur Nicolas Bonnemaison a été laissé en liberté sous contrôle judiciaire.

Face à l'engouement des médias pour l'affaire de Bayonne et à l'afflux de témoignages de sympathie, le docteur Nicolas Bonnemaison fait pour l'instant le choix du silence. Il s'est néanmoins exprimé par le biais de son avocat, Me Arnaud Dupin, qui a donné jeudi une conférence de presse à Saint-Jean-de-Luz.

«Mon client préfère se tenir à l'écart du débat médiatique. Il a été très sensible à la manifestation de soutien qui a eu lieu à l'hôpital de Bayonne. Son portable, sa boîte mail sont inondés de messages de soutien. Il est touché par ces témoignages», a fait savoir son conseil.

Mis en examen pour empoisonnement, soupçonné d'avoir abrégé la vie d'au moins quatre patients entre avril et août, le médecin a été laissé en liberté sous contrôle judiciaire. Le parquet à Bayonne a fait appel de cette décision auprès de la cour d'appel de Pau qui dispose de deux mois pour statuer.

«Accompagnement de la fin de vie, euthanasie : où est la fronti...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant