Baylet décline l'offre de service de Tapie contre le FN

le
7
BAYLET DÉCLINE L'OFFRE DE SERVICE DE TAPIE CONTRE LE FN
BAYLET DÉCLINE L'OFFRE DE SERVICE DE TAPIE CONTRE LE FN

PARIS (Reuters) - Le président du Parti radical de gauche (PRG), Jean-Michel Baylet, a refusé jeudi l'offre de service de Bernard Tapie tant que l'homme d'affaires n'aura pas été innocenté dans l'enquête sur l'arbitrage de son conflit avec le Crédit Lyonnais.

L'ancien député PRG a proposé mercredi de faire campagne avec les radicaux de gauche lors des prochaines élections municipales afin de faire reculer le Front national, en particulier à Marseille.

"Il n'est pas envisageable que le parti radical de gauche aille battre les estrades" avec Bernard Tapie, a répondu Jean-Michel Baylet? sur BFM-TV.

"La lutte contre le FN est une bonne chose, mais la présomption d'innocence n'a plus la même valeur et nous devons désormais attendre que Bernard Tapie fasse preuve de son innocence".

L'homme d'affaires, mis en examen pour escroquerie en bande organisée, a vu une partie de ses biens saisis à titre conservatoire par les juges chargés du dossier.

Lors du récent rachat du Pôle sud du groupe Hersant, notamment du quotidien La Provence, il avait réaffirmé ne plus avoir d'ambitions municipales à Marseille.

Mais lors d'une contre-attaque médiatique mercredi, sur Europe 1 et i

Il réagissait à la publication d'un sondage indiquant que le Front national à Marseille, "qui est la ville de mon c?ur, celle que je préfère au monde", était en deuxième position à 25%.

"Si la situation perdure dans ce sens-là, je ferai les marchés, je ferai les écoles, je ferai des réunions publiques pour le faire reculer là où il doit être (...) Si vraiment il y a un danger à ce que partout dans les grandes villes ou ailleurs, le Front puisse jouer les arbitres, il faut de toutes nos forces l'en empêcher", a-t-il dit.

Bernard Tapie avait précisé avoir contacté Jean-Michel Baylet, le président de son ancien parti.

Bernard Tapie avait été élu une première fois député en 1989 à Marseille sous les couleurs de la gauche, puis une seconde fois en 1993 après son passage au ministère de la Ville.

Gérard Bon, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • gstorti le jeudi 11 juil 2013 à 19:27

    Et bien, il chercherait vraiement la me..., qu'il s'y prendrait pas autrement. Et la qu'il vienne pas se plaindre...

  • M2496916 le jeudi 11 juil 2013 à 18:04

    avec un type comme ça, si JM LE PEN lui promettait l'amnistie et les millions, il prendrait sa carte au FN en tout cas qu'il vienne pas faire le marché de St Tropez il serait bien reçu...

  • M2496916 le jeudi 11 juil 2013 à 18:00

    ... SAINT TROPEZ dans un domaine sécurisé, fermé par code.

  • M2496916 le jeudi 11 juil 2013 à 17:59

    Quel faut c.ul ce tapie, il oublie qu'il a passé des accord avec LE PEN il y a quelques années pour les élections de Gardanne et maintenant sa villa c'est pas dans les quartiers nord de Marseille qu'il la acheté mais bien a

  • faites_c le jeudi 11 juil 2013 à 17:54

    "mais la présomption d'innocence n'a plus la même valeur"!!!Si même les élus foulent au pied le principe de la présomption d'innocence autant changer la loi et écrire dans la loi que par défaut une personne mise en examen est présumée coupable!Cela correspondra beaucoup plus à la réalité du terrain et aussi aux attentes des juges et journaleux!

  • M2110926 le jeudi 11 juil 2013 à 17:38

    Bonne remarque de "gouraudp" !

  • gouraudp le jeudi 11 juil 2013 à 16:42

    nous devons désormais attendre que Bernard Tapie fasse preuve de son innocence"...................................Je pensais que c'était la justice qui devrait prouver que vous étiez coupable..