Bayern Munich : prison et démission pour Uli Hoeness

le
0
Bayern Munich : prison et démission pour Uli Hoeness
Bayern Munich : prison et démission pour Uli Hoeness

Sa situation n'était plus tenable. Surtout après sa condamnation jeudi par un tribunal de Munich à trois ans et demi de prison ferme pour une fraude fiscale évaluée à 28 millions d'euros. Le président du Bayern, Uli Hoeness, vient d'annoncer vendredi sa démission du prestigieux club de football allemand, le plus titré et le plus riche de Bundesliga. «Après discussions avec ma famille, j'ai décidé d'accepter la décision du tribunal de Munich concernant ma situation fiscale», a déclaré le dirigeant par ailleurs chef d'une entreprise florissante spécialisée dans la confection de saucisses.

«Cela correspond à ma conception de la décence, de la responsabilité personnelle», a expliqué Hoeness pour justifier qu'il ne ferait pas appel de sa condamnation auprès de la cour de cassation. «Cette évasion fiscale, c'est l'erreur de ma vie. Je tire les conséquences de cette erreur», a -t-il poursuivi toujours dans le même communiqué.

Evaluée dans un premier temps à 3 millions d'euros par la justice au moment du renvoi du prévenu devant le tribunal, la fraude a finalement atteint la somme de 28 millions. Face à l'aggravation de l'évasion fiscale en Suisse, le ministère public allemand avait requis cinq ans et demi de prison quand Hoeness encourait au maximum 10 ans de détention. Il a finalement écopé de trois ans et demi.

Il était poursuivi pour ne pas avoir pas déclaré des revenus boursiers réalisés en Suisse dans les années 2001 grâce à un prêt consenti par l'homme d'affaires et alors patron d'Adidas et de l'OM, Robert Louis-Dreyfus. Acculé et mis en cause par les révélations successives des médias allemands, Hoeness avait fini par se dénoncer lui-même au fisc en janvier 2013 remboursant au passage 10 millions d'euros. Cette auto-dénonciation et ce remboursement auraient normalement du le mettre à l'abri des poursuites pénales. Mais la justice était convaincue qu'il se savait sur le point d'être démasqué, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant