Bayern Munich : le président Uli Hoeness dit avoir fraudé 27 millions au fisc

le
1
Bayern Munich : le président Uli Hoeness dit avoir fraudé 27 millions au fisc
Bayern Munich : le président Uli Hoeness dit avoir fraudé 27 millions au fisc

Carton rouge pour Uli Hoeness, président de puis 2009 du club de football du Bayern de Munich, après avoir passé 30 ans au poste de manager. Après avoir dissimulé une grosse somme d'argent en Suisse, l'ancien attaquant bavarois, âgé aujourd'hui de 62 ans, vient de reconnaître avoir fraudé le fisc allemand pour la somme de 27 millions d'euros.

A son procès en cours au tribunal de Munich, l'acte de renvoi ne mentionnait au départ que «3,5 millions d'euros d'impôts non acquittés». Une somme rapidement été réévaluée. Au début des audiences, la défense a admis que la dette de Hoeness était d'au moins 18,5 millions d'euros. Et mardi, une enquêtrice de l'administration fiscale a suggéré qu'il avait en réalité détourné pas moins de 27,2 millions d'euros. «Et encore ce chiffre est-il le fruit du calcul le plus favorable à l'accusé», a-t-elle assuré. Coup de théâtre, aujourd'hui, lors de la troisième journée d'audience, la défense d'Uli Hoeness a été obligé d'admettre que «les chiffres présentés par les services fiscaux sont pertinents, nous n'avons rien à constester», a reconnu son avocat Hanns W Feigen.

Il encourt jusqu'à dix ans de détention

De tels aveux risquent de conduire Hoeness tout droit en prison. « Si aucun recours supplémentaire n'est déposé, les plaidoiries pourront se tenir et le jugement pourra être rendu», a expliqué la porte-parole du tribunal, Andrea Titzi. En théorie, celui qui a remporté la Coupe du monde en 1974 et inscrit 86 buts en 250 matches de Bundesliga (championnat allemand) de 1970 à 1979, encourt jusqu'à 10 ans de détention. Selon les observateurs, les tribunaux allemands prononcent habituellement des peines de prison ferme pour les fraudes dépassant le million d'euros.

Le prestigieux club allemand risque d'être éclaboussé par ce scandale financier, l'un des pires de l'histoire du sport allemand. Mardi soir, Uli Hoeness a pris place dans la tribune ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • GREGM141 le mercredi 12 mar 2014 à 15:01

    et il fait la morale au PSG avec ses fonds quataris.... MDR