Bayern Munich - Carlo Ancelotti : « Berlusconi me soutenait, contrairement à d'autres présidents... »

le
0
Bayern Munich - Carlo Ancelotti : « Berlusconi me soutenait, contrairement à d'autres présidents... »
Bayern Munich - Carlo Ancelotti : « Berlusconi me soutenait, contrairement à d'autres présidents... »

Carlo Ancelotti s'est confié sur sa vie et sa carrière d'entraîneur à l'occasion d'un entretien accordé à Die Welt pour la sortie de son livre "Quiet Leadership : Winning hearts, Minds and Matches". Différents sujets y ont été traités. Extraits.

Son départ du Real Madrid : « Chacun sait qu'on m'a jeté du Real Madrid. Lors de mon ultime saison nous avons atteint les demi-finales de la Ligue des champions et échoué à un petit point de remporter la Liga. Au Real Madrid la stabilité de l'entraîneur est définie de cette façon : gagne toujours ! » Ses amis dans le football : « En football, on n'a pas d'amis tant qu'on n'a pas quitté le club. Aujourd'hui, j'entretiens d'excellentes relations avec Ibrahimovic, Inzaghi, et Paolo Maldini. Même avec d'autres présidents. L'autre jour, je dînais avec Rummenigge, j'ai senti une ambiance très familial. Il n'était pas avec moi tel qu'il est quand il mange avec d'autres présidents. » Ses relations avec les présidents de club : « Vous devez savoir que Berlusconi ne m'a jamais critiqué, ou alors uniquement lorsque tout allait bien. Il nous soutenait avec des paroles comme "Ne vous inquiétez pas, nous vous soutenons, nous croyons en vous". Il n'a jamais versé de l'huile sur le feu dans les mauvais moments. Il aimait intervenir, un excellent soutien pour le vestiaire, contrairement à d'autres présidents. Et cela est beaucoup plus compliqué pour un entraîneur. » Le Bayern Munich : « Le Bayern a une excellente image et une très longue histoire. Et le plus important, le club est dirigé par d'anciens joueurs du Bayern Munich, ce qui rend l'ambiance tout à fait unique. Le club ne traîne pas de dettes, dispose de sponsors fantastiques. Il y a une ambiance familiale. Tout cela assure une certaine stabilité au Bayern. Quand je suis arrivé ici, on ne m'a pas demandé de tout gagner, simplement de veiller à ce que le club reste compétitifs et appartiennent toujours au gratin européen. »
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant