Bayern, BvB, Bayer, direction C1

le
0
Bayern, BvB, Bayer, direction C1
Bayern, BvB, Bayer, direction C1

Toujours tout bon pour le trio de tête en B, qui devrait composer le contingent allemand en C1. Danger en revanche pour le Hertha, qui n'en finit plus de perdre et pourrait tout perdre au profit de Gladbach.

L'équipe du week-end : Mönchengladbach

Après deux défaites face à des mal-classés (Ingolstadt et Hanovre), Gladbach avait à cœur de se racheter, histoire aussi de se relancer dans la course à la 4e place, le Hertha calant franchement en cette fin de saison. Pourtant, Hoffenheim n'avait rien de la victime expiatoire, enchaînant les bons résultats depuis l'arrivée du toujours vert Nagelsmann. Mais il n'y a pas eu match, la faute à des Poulains inarrêtables. Il n'a d'ailleurs fallu que sept minutes pour que les locaux passent devant. Pire, c'est à cause d'un bon vieux CSC de Jeremy Toljan. Derrière, les dés sont jetés, avec Hoffenheim qui n'arrive tout simplement pas à produire du jeu. Juste avant la mi-temps, l'omniprésent Mahmoud Dahoud profite d'une parade de Baumann pour marquer de près. On devrait d'ailleurs entendre parler du jeune Allemand à l'avenir, notamment pour sa coupe de cheveux horrible. Kramarić a eu beau réduire le score, Dahoud a offert un nouveau but à Hahn. Sommer a ensuite fait le travail dans les bois, et le 4e n'est pas passé loin en fin de match. Gladbach revient donc à un point du Hertha.

L'homme du week-end : Arturo Vidal

On aurait pu parler encore une fois de Christian Pulisic, de nouveau buteur avec le BvB en deux matchs, ce qui fait de lui le plus jeune double buteur de l'histoire de la Buli. Mais le but de l'Américain n'a pas été décisif comme a pu l'être celui de Vidal. Alors que le Bayern galérait grave à se procurer des occasions face au Hertha, quand il ne tombait pas sur un ancien de la maison (Kraft), le Chilien a encore montré la voie aux siens. Un quatrième but en six matchs, et toujours cette énergie débordante au milieu. Le nouveau cœur du Bayern bat décidément très fort.

Vous avez raté Schalke-Leverkusen (et vous n'auriez pas dû)

Encore un match au scénario hallucinant, entre deux cadors du championnat. Largué dans la course à l'Europe, Schalke voulait prouver face au Bayer, solide 3e, qu'ils avaient encore le niveau. Pour la peine, ils ont attaqué tambour battant.…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant