Bavure de l'Otan : le Pakistan mis en cause 

le
0
Washington et Islamabad se renvoient la responsabilité de la mort de 24 soldats.

Une semaine après la bavure de l'Otan qui a coûté la vie à 24 soldats pakistanais dans la Zone tribale de Mohmand, le brouillard s'épaissit autour des circonstances du drame. Vendredi, des responsables américains ont jeté un pavé dans la mare en déclarant au Wall Street Journal (WSJ) que le Pakistan avait donné son feu vert au raid meurtrier. Au risque de s'attirer un peu plus encore les foudres de l'establishment militaire pakistanais, qui ne décolère pas, allant jusqu'à affirmer que les frappes étaient «intentionnelles». Entre Washington et Islamabad, la guerre des mots est déclarée et le blame game, petit jeu des accusations réciproques, va bon train.

«Les responsables pakistanais d'un centre de commandement et de contrôle frontalier ont donné leur autorisation aux frappes aériennes américaines qui ont tué par erreur 24 soldats pakistanais, car ils n'étaient pas au courant que leurs propres forces se trouvaient dans la région», ont expliqué au Wall Stree

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant