Baudis se voit en Défenseur des droits «indépendant»

le
0
Il était auditionné mercredi par les parlementaires devant lesquels il a exposé la façon dont il conçoit la mission de Défenseur des droits.

Examen de passage réussi pour Dominique Baudis. Auditionné mercredi par les commissions des lois de l'Assemblée nationale et du Sénat, l'ancien maire de Toulouse a exposé la façon dont il conçoit la mission de Défenseur des droits, un poste nouvellement créé, que Nicolas Sarkozy veut lui confier. La décision devrait être entérinée lors du Conseil des ministres du 22 juin. La révision constitutionnelle de juillet 2008 donne aux commissions parlementaires le pouvoir de refuser, à la majorité des trois cinquièmes, une proposition de nomination par le chef de l'État.

Sans surprise, les deux commissions des lois ont approuvé à une large majorité, par 49 voix contre 17, la proposition de nomination de l'ancien président du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) au poste de Défenseur des droits. Certains députés socialistes, comme Bernard Roman (Nord) et Bruno Le Roux (Seine-Saint-Denis), ont évoqué «le respect et l'estime» qu'ils portent à l'ancien députü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant