Baudis : «Entre administration et citoyens, des relations très tendues»

le
0
INTERVIEW - Le Défenseur des droits Dominique Baudis a remis lundi son premier rapport à François Hollande.

Un an après sa prise de fonction, le Défenseur des droits, Dominique Baudis, a remis lundi soir son premier rapport au président de la République. Depuis mai 2011, la nouvelle autorité qu'il dirige regroupe le Médiateur de la République, le Défenseur des enfants, la Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité (Halde) et la Commission nationale de déontologie de la sécurité (CNDS).

LE FIGARO. ­- Un an après, quel bilan tirez-vous de la création du Défenseur des droits?

Dominique BAUDIS. - La nouvelle institution a trouvé ses marques et a permis de simplifier l'accès au droit. Nous avons reçu quelque 89.846 dossiers en 2011. En 2010, les quatre autorités enregistraient un cumul d'environ 92.900 dossiers. Cette légère baisse de 3 % est due à la disparition des multisaisines. Les parents qui n'arrivaient pas à inscrire leur enfant handicapé à l'école, par exemple, pouvaient s'adresser à la fois au Médiateur de la République et à

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant