Battisti obtiendrait l'asile au Brésil

le
0
Condamné à trente ans de prison pour des crimes terroristes commis dans les années 1970, le romancier ne devrait pas être extradé vers l'Italie.

Cesare Battisti devrait rester au Brésil. À l'avant-dernier jour de son mandat de président du Brésil, Luis Inacio Lula da Silva va, selon la presse brésilienne, débouter l'Italie de sa requête d'extradition. L'ex-terroriste italien n'aura plus à répondre des quatre crimes de sang pour lesquels il a été condamné à la réclusion perpétuelle dans son pays.

Le chef de l'État brésilien devrait suivre l'avis formulé en mars 2007 par son ami le ministre de la Justice, Tarso Genro : «Battisti fait l'objet d'une persécution.»

Les tribunaux de son propre pays avaient pourtant invalidé l'asile politique accordé par le ministre au terroriste, puis, le 18 novembre 2009, la Cour suprême du Brésil avait décidé, par cinq voix contre quatre, que Battisti devait être extradé. Son président, Gilmar Mendes, avait statué que «l'assassinat cruel et prémédité d'innocents» ne méritait aucune circonstance atténuante.

En tant que chef de l'État, Lula a le dernier mot. Il

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant